Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Beaucoup de chercheurs se posent toutes sortes de questions, mais profitez de votre vie et vous, les initiés à La Voie, qui pratiquez les quatre piliers, qui observez son agya : même un peu de béatitude, c'est la béatitude, alors profitez-en !

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le détachement et la frustration.
Vous n'êtes pas arrivé où vous voulez ? Profitez déjà de là vous vous êtes

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

« Va au Royaume intérieur

et reste pour toujours dans la plus parfaite béatitude »

 

Bhaktimàrga 1-3-18

 

 

Une publicité, à la télé, montrait une personne qui cherchait à photographier quelque chose d’extraordinaire avec son smartphone. Il avait les yeux collés à l’écran de l’appareil et il regardait le monde à travers. À côté de lui son chien faisait tout ce qu’il pouvait pour attirer son attention : du monocycle, marcher sur les pattes avant, etc. Mais rien n’y faisait, son maître ne le voyait pas, obnubilé par l’écran de son smartphone. Il cherchait l’extraordinaire et l’avait sous les yeux, mais ne le voyait pas, occupé ailleurs. C’est un peu ça, avec les êtres humains. Ils ont l’extraordinaire en eux et sont tout occupés à regarder ailleurs pour le trouver.

 

 

Voir l’extraordinaire, c'est si simple : il suffit d’éteindre ce smartphone et de regarder pour de vrai, avec ses yeux ! Quand vous entrez dans une salle de cinéma, pour voir un film, vous vous installez et quand la séance commence est-ce que vous continuez à réfléchir à vos affaires ? Non, vous regardez le film. C’est ça La Voie, c’est juste être attentif sans réfléchir plus que nécessaire. Profitez, vous qui avez reçu la Révélation des quatre techniques et qui pouvez observer l’agya, profitez de ce qu’il vous est possible de profiter dans l’état actuel de votre réalisation. Cette réalisation change au fur et à mesure que vous approfondissez votre conscience et votre compréhension par l’Observance régulière de l’agya.

 

 

Quand vous faites du « Sous-l’eau », avec votre tuba, il n’est pas utile d’être à dix mètres pour en profiter : vous pouvez n’avoir que la face avant de votre corps, votre visage plongés sous l’eau. Vous voyez les coraux, les poissons, le jeu de la lumière avec les courants marins et vous flottez, vous êtes bien. C’est la même chose avec la béatitude. Un peu de béatitude suffit !

 

 

 

En profiter

 

 

 

Il s’agit juste d’en profiter. Vous êtes là pour ça. Il n’y a pas à vous mettre martel en tête. Ce n’est pas compliqué. Vous n’avez rien de compliqué à faire, juste il s’agit d’en profiter, de vous laisser faire et Sa Grâce s’occupe du reste. En cherchant toujours à faire les choses par vous-même vous ne faites que d’empêcher le processus, que de le gêner et c’est vous qui en souffrez ! Le Royaume est au-dedans de vous, que vous le vouliez ou non et il est plus grand que vous. Vous ne pouvez rien pour lui et vous n’avez pas besoin de l’inventer ; il existe ! Juste vous devriez faire ce qui vous a été demandé : vous occuper en premier de lui et y venir avec la simplicité d’un petit enfant. Pour ceux qui ont reçu la Révélation des quatre techniques, vous avez juste à observer l’agya.

 

 

Derrière ce qui, parfois, peut apparaître comme la routine de l’Observance il y a un gisement sans fin de satisfaction. Il suffit de gratter la mince pellicule des apparences pour trouver le fond. Un peu de pratique assidue suffit à faire ce constat. Évidemment si vous voulez avoir des preuves immédiates, sans même avoir creusé un peu, vous serez sans doute déçu.

 

 

Ce qui est capable de vous apporter la paix, la réponse à votre questionnement essentiel est déjà là, en vous. Je ne vais rien mettre en vous qui n’y soit déjà pas plus que vous n’avez à fabriquer quoi que ce soit. C’est déjà en vous vous n’avez qu’à ouvrir les yeux et vous en apercevoir. C’est le propos de l’Observance. Le faux-ego s’habille en mystique, quand son hôte est attiré vers Dieu et il devient ainsi l’ego-spirituel et l’ego-spirituel aime construire une réussite spirituelle, mais cette réussite est une illusion.

 

 

Alors chaque jour vous apporte son lot de facilité, d’harmonie, de difficultés et de problèmes comme la météo change aussi. Quand il pleut, que faire à part s’abriter et attendre que ça passe ? Car ça passera ; après la pluie, le beau temps. La Voie n’efface pas toujours les soucis quotidiens, ce n’est pas son propos, mais sa pratique en évite beaucoup et permet de mieux supporter et résoudre ceux que vous n’avez pas pu éviter.

 

 

 

Les quatre piliers

 

 

 

Sur La Voie il n’y a pas qu'elle, il y a aussi la société, ses obligations et vous ne pouvez, pas plus que vous ne devriez, vous dispenser d’y vivre et de les assumer. Ces responsabilités, ces obligations, quand elles sont assumées dans le service font partie de La Voie. Maintenant si personne ne dépend de vous et que vous ressentez un appel, il n’est pas interdit d’être ermite et de vous retirer de la société humaine, au moins un peu, pour vous concentrer sur la méditation. Mais les piliers sont quatre, ermite ou pas ermite.

 

 

Vous ne devriez pas négliger un seul des quatre piliers, service, satsang, méditation et angas. Chacun de ces piliers a son utilité et agit sur les trois autres. Mais il ne s’agit pas de consacrer la même durée à chacun de ces quatre piliers. Méditez le matin, au moins trente minutes et le soir, au moins quarante-cinq minutes si vous en avez le temps. Ayez du satsang au moins deux fois par semaine et chaque jour ayez à cœur d’être le plus souvent et le plus longtemps possible dans le Saint-Nom, c’est-à-dire dans la pratique de la technique du même nom.

 

 

Maintenant adaptez ces conseils à votre vie, selon que vous ayez des enfants ou non, que vous travailliez le jour ou la nuit, etc. N'oubliez pas les cinq pauses Saint-Nom chaque jour, ces petits moments d’une à trois minutes où on cesse de faire quoi que ce soit, où l’on reste assis en méditant les yeux fermés. Je suis là pour vous et vous ne devriez pas négliger cette aide.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #béatitude, #bonheur, #vivre, #yogaoriginel

Partager cet article

Repost0