Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le seul instant qui compte, qui existe est le présent. Si vous savez comment faire, pour rester dans l'instant, et que vous le faites :  vous ne vieillissez-plus mentalement. ''De votre temps, de votre temps'', eh bien votre temps sera toujours le présent !

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie et le vieillisement.
la fréquentation assidue des profondeurs de l'âme stoppe le vieillissement mental

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

« Une vie sans conscience est un jour sans lumière »

 

Bhaktimàrga 1-3-3

 

 

Je vous parle souvent du centre, du vôtre, du mien, du nôtre : le centre de soi. Il existe d'autres mots plus savants et plus exotiques pour le désigner, mais j'aime ce mot simple pour dire une chose simple et naturelle. Le centre de soi est l'endroit, en nous, où l'on se regroupe, où l'on se rassemble, où l'on se retrouve. Cet endroit intérieur est infini... n'est-ce pas étrange ? Nous ne sommes pas infinis  et pourtant je vous dis qu'au centre de nous est un endroit infini. Plus qu'un endroit, c'est un état, l'état de béatitude, de conscience de la béatitude. Le Christ, pour en parler, disait « Le Royaume ».

 

 

Cet état, ce Royaume est infini et notre corps fini est une porte, la porte qui permet d'y entrer. Mais quand vous êtes devant cette porte vous n'êtes pas encore entré. Parfois vous restez dans le vestibule. Même entré vous n'en avez pas forcément entièrement conscience. Pour prendre un exemple, ce n'est pas parce que vous nagez au milieu de l'océan que vous appréhendez à quel point il est grand. Vous ne voyez de lui que ce que vos capacités sensorielles vous permettent de voir. Pour arriver à cette porte, vous avez l'agya, ses quatre piliers. Ils servent à ça, ils sont comme les planches d'un couloir de contention servant à guider, à contenir votre mental pour qu'il vienne à la conscience. Quand vous méditez que vous êtes dans le service, c'est pour parvenir à cette fin.

 

 

 

Le centre

 

 

 

Ce centre est un point et le monde tourne autour comme autour d'un trou noir. Passez par ce trou et vous arrivez à une autre dimension, le Royaume. Plus vous êtes près du centre et plus c'est facile d'y rester et de vous rapprocher encore. A contrario, plus vous êtes éloigné du centre et plus c'est difficile. C'est comme sur un disque tournant. Au centre le temps est aboli. Tout tourne autour et vous voyez les images de votre passé tourner comme un mur d'écrans animés. Vous voyez ce qui vous est arrivé quand vous aviez huit ans, mais ce ne sont que des images. Votre existence est sur pause.

 

 

Au centre est l'instant et s'il paraît ne durer qu'un instant, l'instant, plus vous y êtes, plus vous êtes au centre et plus l'instant se dilate pour durer. J'ai le goût du présent, son parfum, son feeling et vous savez quoi ? C'est le même que j'avais dans le présent de mon enfance : le présent de maintenant est le même que le présent de mon enfance. Le goût du Saint-Nom ne change pas. Tout change sauf Lui. Ce sont nos pensées, nos sentiments, nos concepts, nos impressions qui font changer les choses essentielles. Soyez dans l'instant, détaché de tout concept et vous ne vieillirez pas. Sans aucun doute, vous quitterez ce corps, mais sans avoir vieilli. La vieillesse est un concept, une case sociale où nous sommes rangés à un certain âge, mais l'essentiel ne change jamais.

 

 

Attachez-vous à l'essentiel et vous ne changerez pas. En méditation je retrouve l'enfant que j'étais en retrouvant ce qui était son essence et qui est encore la même aujourd'hui. Bien sûr que d'autres disent que je vieillis parce qu'ils regardent l'éphémère et s'y attachent, mais ils sont ainsi aveugles à l'essentiel pour moi comme pour eux. La pratique assidue de La Voie vous remet au centre éternel. À force de le fréquenter vous devenez un de ses résidents permanents. C'est le but. N'acceptez plus de vous laisser vieillir par l'inconscience des autres.

 

 

Je me souviens de tout et chaque bonheur avait un goût particulier, une lumière, un parfum qui faisait du quotidien une belle histoire. Tout bien considéré ce goût, cette lumière, ce parfum du bonheur étaient ceux du Saint-Nom et qu'est-ce que le Saint-Nom sinon un des noms du présent ? Le présent de maintenant est le même que celui d'hier, d'avant-hier, de jadis et de toujours. Les choses changent, les arbres grandissent, grossissent, des maisons sont bâties, d'autres détruites, des routes sont tracées, d'autres disparaissent, mais l'instant reste toujours égal à lui-même. À quoi voulez-vous être attaché ? À ce qui reste constant ou à ce qui change ?

 

 

Le Saint-Nom et la technique du même nom qui permet d'aller à sa rencontre consciente, est la constante de votre vie. Mettez-y votre conscience si vous savez le faire et si vous ne savez pas le faire, demandez comment faire à ceux qui savent. Certains disent : « De mon temps » ou : « De votre temps »... Mais comment être plus de son temps qu'en étant dans le présent ? Tous les êtres vivants sont embarqués sur le même fleuve et vont à la même vitesse dans la même direction. Vous n'y pouvez rien, alors, détendez-vous et profitez du paysage.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #instant, #yogaoriginel, #enfant, #lavoie, #spiritualité, #méditation

Partager cet article

Repost0