Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Vérité, Dieu sont simples. Tout ce qui est compliqué n'est pas de Dieu. Pour entrer au Royaume il faut être simple, avoir un esprit simple. Le Christ disait ça, de son vivant, et ce Royaume, Satçitananda ne peut pas recevoir un esprit compliqué.

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

 

 

Dans le dernier Satsang* il a été question de l'harmonie*

et c'est vrai que l'harmonie est essentielle.

La Création* de Dieu est une danse parfaite dont l'harmonie est la partition.

C'est la raison qui fait qu'en Inde on représente Krishna

et beaucoup de déités dansant.

Le mot n'est pas important ce qui l'est c'est d'être dans l'harmonie.

 

Il a aussi beaucoup été question de l'humilité*,

qui est juste d'être conscient de ce que l'on est vraiment, de ses limites,

de sa faiblesse, de son impermanence et de sa dépendance.

La lucidité engendre l'humilité. Ce qui fait que certains ne sont pas humbles

c'est leur aveuglement. Aveuglés par quoi ? Par la confusion*,

par les ténèbres* de l'ignorance*, par la vanité.

 

La constance fait aussi partie de l'arsenal de mots clés sur la voie.

Ce soir je veux en ajouter un: la simplicité. C'est essentiel !

Comment être dans l'harmonie si on n'est pas simple ?

Est-ce que l'harmonie est compliquée ? Tout ce qui est harmonieux est simple,

n'importe quel artiste vous le dira ! Il vous dira que d'être simple,

de faire simple n'est pas facile

quand on est compliqué, vaniteux, plein d'à-priori.

 

Dans toutes les activités humaines ce qui est compliqué c'est de faire simple.

La simplicité c'est le dépouillement et il faut du lâcher-prise* pour se dépouiller.

Ce qui mène à une vertu connue en spiritualité*: le détachement* !

 

 

Comment faire

 

 

Voulez-vous arriver à vivre ces vertus ? La simplicité, le détachement ?

Et voulez-vous reconnaître l'harmonie dans votre vie ?

Je sais ce qu'il vous faut faire pour ça: sans cesse remettre l'ouvrage sur le métier.

Votre ouvrage est l'Observance*, le métier est l'Agya*.

 

Faites que chaque journée soit aussi simple, concise, précise, zen que possible,

sans obligation de résultat et à chaque jour succède un autre jour

où vous pourrez remettre votre ouvrage de la veille sur le métier du jour,

comme Pénélope, l'épouse d'Ulysse d'Ithaque.

 

C'est magnifique comme but: chaque soir vous vous dites que demain

sera plus profondément, plus souvent et plus longtemps passé dans le Saint-Nom*,

dans la pratique de la technique du même nom.

Si vous faites ça vous ne tarderez pas à voir des changements

dans le paradigme de votre existence.

 

 

C'est ça la Réalisation* ! Faire ce que vous avez à faire,

comme vous devez le faire,

quand vous devez le faire et dans la bonne posture:

simplicité, concentration, rigueur, efficacité, concision, humilité

et là ça fonctionne !

 

 

"Rester dans le Saint-Nom assumer son Dharma est Réalisation"

[Bhaktimàrga 2-3-29]

 

 

La Vérité* de votre vie est comme un bloc de marbre et vous en êtes le sculpteur.

Vous faites apparaître la forme du bloc de pierre brut.

A force d'enlever le surplus, le superflu la forme qui était dans la pierre apparaît.

 

Votre existence est faite pour retirer tout ce qui est excédentaire

afin de retrouver la force cachée dans la forme, l'Unité* dans la dualité*.

C'est le propos de l'Observance de l'Agya. Les trois pieds ont ce même but:

faire apparaître l'essentiel, à votre conscience en la libérant de l’excédent:

les concepts, les attachements, la vanité, les désirs.

 

 

Vous ne pourrez jamais entrer au Royaume, c'est-à-dire vous libérer,

tant que vous serez compliqué.

L'Un*, Satçitananda est "complexophobe"

comme la feuille du lotus est hydrophobe.

Comme l'eau coule à la surface des feuilles de lotus,

les choses compliquées ne peuvent entrer au Royaume.

 

 

''heureux les esprits simples''. La simplicité est vraiment une vertu cardinale

comme l'humilité, la constance, le détachement...

voilà ce qui compte. Je n'ai pas parlé de la dévotion*, bhakti

parce qu'elle n'est pas une vertu mais une Grâce*.

 

Avoir la Connaissance* , l'Agya et le maître vivant

n'est pas suffisant, ce qu'il faut c'est la soif, l'envie, la concupiscence pour L'Un

et sa Lumière*. Ce qu'il faut c'est ne plus vouloir de la confusion.

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

Autres Satsang sur ces thèmes:

-Foi n'est pas croyance

-Le Royaume en premier

-Ouvrir les yeux

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins coinfortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #simplicité, #yogaoriginel, #bonheur, #royaume, #lavoie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :