Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur la voie la spiritualité n'est pas une occupation entre deux autres. La spiritualité englobe toute l'existence. Ce qui ne veut pas dire que l'on n'ait pas une vie ''normale''. La spiritualité est la priorité de notre vie mais le reste compte aussi.

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

 

 

La charrue avant les bœufs

 

 

Ne mettez pas la charrue avant les bœufs. Les bœufs tirent la charrue

mais ce sont les socs qui labourent la terre. L'humilité*, la compréhension

et le détachement* viennent avec la pratique. Il ne s'agit pas de vous détacher

des choses pour être capable de pratiquer. Des milliers de gens font ça:

ils jettent leurs possessions et se retirent du monde pour arriver à Dieu.

Ce n'est pas une mauvaise démarche, si vous en avez reçu l'appel

et que personne, dont vous aviez la charge, n'en souffre.

Mais ce n'est pas utile.

 

 

"Celui qui reste attaché à l'Agya connaît le vrai détachement "

[Bhaktimàrga 2-2-18]

 

 

Vivre dans le plus grand dénuement est-ce le détachement ou est-ce la privation ?

Doit-on souffrir pour être heureux ?

Le but de toute démarche spirituelle bien comprise est le détachement...

mais pour se détacher il est besoin de pouvoir vous attacher à autre chose.

C'est comme avec un bébé: quand il tient votre stylo plume,

si vous voulez qu'il le lâche, tendez-lui autre chose.

Aussitôt il lâchera votre stylo pour se saisir de l'objet que vous lui tendez.

 

 

Pour vous détacher

 

 

Si vous voulez vous détacher de l'illusion*,

de la confusion*, de la vanité*,

tendez à votre esprit autre chose à quoi s'attacher.

Il ne faut jamais lâcher sans vous rattacher à autre chose,

c'est très dangereux.

Pour ça je vous propose le Saint-Nom*, en particulier,

et l'Observance* de l'Agya* en général.

 

 

Plus vous vous attachez au Saint-Nom,

à la pratique de la technique qui porte son nom et plus vous vous détachez du reste.

Se détacher ne signifie pas forcément de perdre tout intérêt pour autre chose.

Se détacher signifie s'attacher au Saint-Nom.

 

 

''Si vous demeurez en ma parole vous êtes vraiment mes disciples, vous connaîtrez la Vérité et la Vérité fera de vous des hommes, des femmes libres''

[Jean 8/31-32]

 

 

Cette parole vous le savez,

vous qui avez reçu la Révélation* des quatre techniques,

c'est le Saint-Nom ou Verbe. C'est à Lui que je vous adresse

pour trouver à vous raccrocher.

C'est tout le propos de l'Agya, la sadhàna de la voie.

 

Si vous êtes un solitaire, restez-le

mais si vous aimez les contacts humains, alors continuez.

La spiritualité* bien comprise ne se propose pas de faire de vous

une autre personne mais de vous permettre d'approfondir votre Conscience*.

Il ne s'agit pas de la conscience comme:

''j'ai conscience du temps qu'il vous a fallu pour faire ce meuble '',

il s'agit de la Conscience qui signifie ''âme-incarnée''.

 

 

Ne cherchez pas le bonheur

 

 

Ne cherchez pas le bonheur, il est une des conséquence de la Conscience,

comme la compréhension, l'humilité, la simplicité et le détachement.

De ne rien manquer d'essentiel, comme de nourriture, d'un abri, de sécurité,

d'eau et d'une bonne santé participe aussi au bonheur, en amont.

 

Si vous ne portez pas le monde des hommes dans votre cœur,

alors remplissez le avec l'Amour* pour et de Dieu.

Pas l'amour théorique, de principe fait de croyances sans preuves

et d'incitations religieuses. L'Amour, dont il est ici question, est une expérience

vécue à travers l'Observance de l'Agya, le Service*, le Satsang*

et la Méditation* profonde. Faites-le mais si vous le faite, faites-le avec constance.

Rien de bien, jamais, ne se fait dans l’instantanéité

et sans efforts, sans constance.

 

Si vous êtes à l'aise dans la société, l'Observance de l'Agya

vous apportera une acuité que rien d'autre ne vous aura fait connaître.

Mais je crains quand même que si vous êtes à l'aise dans le monde,

tel que l'être-humain ''civilisé'' le propose, et que vous connaissez le bonheur

vous ne soyez pas très attiré par une vie spirituelle transcendante !

 

 

Être détaché n'est pas le but. C'est une conséquence favorisante,

le début d'un cercle vertueux. Le but est de creuser constamment

cette mine intérieure et d'y trouver

les affleurements du trésor promis.

 

 

''Cherchez en premier le Royaume et tout le reste vous sera donné en plus ''

[Matthieu 6/33]

 

 

C'est d'abord Son Amour qui vous importe et tout le reste vous sera donné

sans que vous ayez à vous en inquiéter.

C'est une autre façon de parler du non-agir* ! Ce qui ne signifie pas

que vous n'ayez rien à faire ! Il s'agit de faire ce que vous avez à faire,

quand vous devez le faire et comme vous devez le faire

mais en gardant, en priorité, votre Conscience dans le Saint-Nom.

N'oubliez jamais la raison d'être de votre vie.

C'est le propos du Service, un des trois pieds de l'Agya.

 

Sur la voie vous n'avez pas à progresser, juste à prendre Conscience de l'instant

et la technique du Saint-Nom sert à cette fin.

Je suis là pour vous aider à rester dans cette Observance

mais je ne peux vous aider que si mon avis vous intéresse.

 

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

sri Hans yoganand ji

 

 

Autres Satsang sur ce thème:

-Plus que le calme

-Vivez, vous êtes en vie

-Il y a but et buts

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #service, #observance, #lavoie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :