Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le titre du Satsang peut faire peur et inviter au découragement mais il invite à l'humilité, à la pratique (Observance de l'Agya) de façon à laisser la lutte contre le mal au bien qui, lui, est bien plus fort que le mal et vous n'êtes pas le bien.

 

 

 

 

L'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

 

 

"Toute parole prononcée en esprit est celle du malin même si elle loue le Seigneur "

[Bhaktimàrga 1-4-33]

 

 

Vous savez, quand on a un pc c'est très compliqué, instable, vulnérable

et si on n'est pas un spécialiste on a du mal à s'en sortir

quand quelque chose commence à aller de travers.

On sait utiliser le système d'exploitation pour ce qui est de nos besoins habituels

mais dès qu'il s'agit de corriger un dysfonctionnement

il faut entreprendre une véritable enquête policière

ou s'adresser à un spécialiste qui, souvent, a lui-même du mal.

 

Espérer un abri

 

Au bout d'un moment il n'est plus possible d'utiliser normalement son pc,

il faut absolument le reconfigurer, le réinitialiser, restaurer Windows.

C'est ça aussi avec le mental* et le Saint-Nom*.

Il arrive un moment où le contrôle du mental vous échappe

et où vous vous enfoncez dans la confusion*,

petit à petit, sans vous en rendre compte.

Alors vous avez la pratique du Saint-Nom*

pour restaurer votre Conscience*, votre tranquillité.

 

Souvent vous vous sentez bien et oubliez que vous pouvez vous sentir moins bien,

alors vous baissez la garde et immanquablement la confusion revient.

Vous savez on peut avoir un gros moteur, puissant et savoir conduire parfaitement,

si la batterie est vide comment fonctionner ?

Je ré-apprends, souvent à mes dépends, ce que je savais déjà:

la béatitude*, la Conscience de la béatitude ne se thésaurise pas

et le monde, la société des humains,

ses stimulations, ses sollicitations sont plus fortes que nous

et seulement si on s'en remet au Saint-Nom

on peut espérer être à l'abri de la confusion et de sa souffrance.

 

 

L'ardoise magique

 

 

Vous savez, les relations humaines demandent tellement d'efforts

pour rester au niveau, ne pas se mettre en marge, pour s'intégrer.

Il faut toujours faire attention à ce que l'on dit, à ce que l'on fait

sous peine d'attirer l'incompréhension, la réprobation,

sous peine de blesser quelqu'un

et tout est tellement sujet à la subjectivité.

Au bout d'un moment ces relations vous engluent dans la confusion.

Pour se décoller il ne faut pas négliger le Saint-Nom !

 

 

Parfois je pousse au maximum mes propres forces

et il faut bien avouer que je perds toujours et reviens vite au Saint-Nom.

Alors c'est magique, c'est l'ardoise magique:

tout s'efface et il ne reste que la Paix*, la simple et salvatrice Paix du dedans.

J'ai des scrupules à m'y plonger, c'est comme si je ressentais que

de le faire serait comme de tourner le dos aux autres,

de les laisser seuls dans ce monde.

Mais si je devenais confus; comment les aider à sortir de la confusion ?

 

 

Quand ça nous arrive, d'être dans la confusion

pour une raison x ou y, qu'importe,

la solution nous la connaissons:

s'arrêter, fermer les yeux quelques instants

et méditer plus profondément sur le Saint-Nom

jusqu'à ce que nous retrouvions un rythme plus paisible,

une certaine neutralité et, pourquoi pas ?

Ce sourire-intérieur que nous ressentons au niveau de la poitrine

[certains disent du thymus].

 

 

C'est ça une pause Saint-Nom, vous l'aurez reconnue.

Une pause Saint-Nom peut se faire de façon systématique,

quand on a une existence un peu ''rangée''

mais elle peut aussi se faire en cas de ''danger'',

quand vous êtes particulièrement confus.

Une dose importante de stress peu vous rendre confus,

une crise de phobie, d’hypoglycémie, une agression, même verbale,

subie à cause d'un tiers, parent, collègue, autorité etc.

 

 

Le faux-ego ne s'améliore pas

 

 

Avoir de ces crises de confusion n'est pas grave,

n'êtes-vous pas des êtres humains faillibles, faibles ?

Ce qui serait plus dommage ce serait

de ne pas se réinitialiser dès que possible.

Vous savez, sur la voie c'est

la profondeur de la Conscience qui change...

pas le mental ni le faux-ego*

qui se tient toujours à l’affût de la moindre faiblesse

pour reprendre le contrôle du mental.

Ce sera ainsi toute votre incarnation.

Qui dit âme*-incarnée dit ego*

et qui dit ego, dit faux-ego* et plus vous vous ''élevez''

plus le faux-ego se fait malin pour vous piéger.

Il est de coutume de dire, en Indepour expliquer ça,

que plus on monte haut sur l'échelle, plus on se fait mal en tombant !

 

Comment je sais tout ça, comment je peux vous en parler et vous mettre en garde ?

Parce que je suis l'un de vous, et que je suis votre éclaireur.

Je dois vivre ce que vous vivez pour être capable de vous en parler,

sinon un livre saint suffirait !

 

 

Profitez de la moindre accalmie

 

 

Tout n'est pas toujours parfait, dans l'existence d'un Marcheur*,

quand les choses vont bien, profitez-en et n'oubliez-pas:

vous avez toujours ce point de restauration en vous

et il est facile de vous y connecter.

 

 

A chaque fois que vous faites une pause Saint-Nom un peu profonde,

pour vous réinitialiser, c'est l'occasion de lâcher-prise,

de laisser les vieux ''fichiers'' sur lesquels vous étiez

et d'en ouvrir, éventuellement, de nouveau après la pause.

Vous avez le choix de garder les fichiers ou de les effacer.

Les trois quarts du temps on choisit de les garder, par habitude,

car on n'aime pas jeter, mais le mieux est de les effacer.

Après cette pause salvatrice vous pouvez

reprendre le cours de vos intéressants travaux.

 

Dieu est infiniment puissant...

mais son contraire est presque aussi puissant que Lui, à un epsilon près.

Si le diable* était un epsilon plus puissant,

il aurait la même puissance que Dieu.

Ce n'est pas le cas et ça ne se peut pas...

nous l'avons échappé belle, alors: ne vous étonnez pas de votre faiblesse,

rabattez votre caquet et remettez votre salut entre Ses mains

par l'Observance* attentive et têtue de l'Agya*.

S'étonner ou déplorer votre faiblesse est une preuve de vanité,

ça signifie que vous estimez pouvoir être fort !

Mais souvent l'existence vient vous prouver que vous êtes faibles.

Sans Lui vous êtes si faibles !

 

 

Le diable vous pousse à vous battre contre le mal

 

 

Il y a quelque chose en vous qui prône le courage, la volonté, la fortitude

face aux côtés obscures de votre nature.

Ce même côté vous pousse à vous battre

contre vos démons intérieurs et à les vaincre.

N'êtes-vous pas un guerrier, une guerrière de lumière ?

Inutile de vous dire qui est ce quelque chose.

Ne l'écoutez pas.

Ce n'est pas qu'il s'agisse de ne rien tenter pour devenir meilleur,

mais la seule façon d'être à l'abri des ténèbres de l'ignorance,

de leur confusion c'est l'Observance de l'Agya,

le lâcher-prise, l'humilité* et la constance, vraiment !

 

Vouloir lutter contre le diable c'est comme si

un agriculteur voulait lutter contre une tornade,

ou un marin contre une tempête.

C'est tellement plus grand et plus puissant que vous, le mal,

comment voulez-vous lutter ?

Quand au moyen-âge les paysans voyaient venir les Huns ou les normands,

ils couraient se réfugier à l'abri du château-fort.

Votre château-fort c'est le Saint-Nom.

Mettez-vous y à l'abri: ça fonctionne.

Restez quelques secondes, une, deux ou trois minutes en cet abri

et vous serez protégé de la folie.

 

Vous savez, la dualité...sa confusion c'est un peu comme de la drogue,

de l'héroïne ou du crack: au début c'est le flash

et puis ça devient vite la galère et on est accro.

On ne peut s'empêcher d'en prendre et plus on en prend,

plus on devient fou et débile [dans le sens de faible].

Vous savez comment faire, alors yaka !  Just Do-it.

Si vous ne savez pas, demandez.

 

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

Autres Satsang sur ce thème:

-les fausses pistes

-Êtes-vous sûr d'être vous ?

-N'écoutez pas votre vanité

 

Avec un smartphone, ou certaines tablettes, le blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #mal, #fauxego, #humilité, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :