Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dieu est infiniment puissant... Mais son contraire est presque aussi puissant que Lui, presque. Alors ne vous étonnez pas de votre faiblesse, rabattez votre fierté et remettez votre salut entre les mains de Dieu par l'Observance attentive et têtue de l'agya et des quatre piliers.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Fichier audio

 

 

« Toute parole prononcée en esprit est celle du Malin,

même si elle loue le Seigneur et dit tout le mal du monde du Malin.

L'écouter c'est risquer de tomber. »

Bhaktimàrga 1-4-33

 

 

Un pc, c'est très compliqué, instable, vulnérable et si on n'est pas un spécialiste on a du mal à s'en sortir quand quelque chose commence à aller de travers. On sait utiliser le système d'exploitation pour nos besoins habituels, mais dès qu'il s'agit de corriger un problème il faut entreprendre une véritable enquête policière ou s'adresser à un spécialiste qui a lui-même du mal.

 

 

Espérer un abri

 

 

Au bout d'un moment, il n'est plus possible d'utiliser normalement son pc, il faut absolument le réinitialiser, restaurer Windows. C'est ça aussi en spiritualité, avec le mental. Il arrive un moment où le contrôle du mental vous échappe et où vous vous enfoncez dans la confusion, petit à petit, sans vous en rendre compte. Alors vous avez la pratique de la technique du Saint-Nom pour réparer votre conscience.

 

 

Quand vous êtes bien, vous oubliez que vous pouvez vous sentir moins bien, alors vous ne faites plus attention et la confusion revient. La béatitude ne se garde pas de côté comme on économise de l'argent pour les jours où on n'en aura pas. La société des humains, ses tentations, son agitation sont plus fortes que vous et seulement si vous gardez la conscience du Saint-Nom vous pouvez être à l'abri de la confusion, de la souffrance qu'elle provoque.

 

 

L'ardoise magique

 

 

Vous savez, les relations humaines demandent tant d'efforts pour s'intégrer. Il faut toujours faire attention à ce que l'on dit, à ce que l'on fait sous peine d'attirer l'incompréhension, les critiques négatives, sous peine de blesser quelqu'un. Au bout d'un moment ces relations vous plongent dans la confusion. Pour en sortir il est nécessaire de pratiquer le Saint-Nom !

 

 

La technique du Saint-Nom c'est l'ardoise magique : toute la confusion s'efface et il reste la paix du dedans. Quand ça vous arrive, d'être dans la confusion pour une raison ou une autre la solution, c'est s'arrêter, fermer les yeux quelques instants et méditer plus profondément sur le Saint-Nom jusqu'à ce que vous retrouviez un rythme plus paisible et ce sourire-intérieur ressenti au niveau de la poitrine. C'est ça la pause Saint-Nom que je vous recommande de faire cinq fois par jour. Une pause Saint-Nom peut se faire facilement quand on a une existence un peu calme et régulière, mais elle peut aussi se faire quand vous êtes très énervé.

 

 

Le faux-ego ne s'améliore pas

 

 

Être parfois énervé, confus ce n'est pas étonnant, vous êtes des êtres humains. Ce qui serait dommage, ce serait de ne pas se calmer dès que possible quand on connaît le moyen de le faire. Vous savez, sur La Voie, quand on a reçu la Révélation, le mental, le faux-ego ne changent pas. C'est la qualité de votre conscience qui change en mieux. Ce sera ainsi toute votre vie. Qui dit humanité dit faux-ego et plus vous vous « élevez » plus le faux-ego se fait malin.

 

 

Profitez de la moindre accalmie

 

 

Tout n'est pas toujours parfait, dans l'existence. Quand les choses vont bien, profitez-en et n'oubliez pas : vous avez toujours ce centre de calme en vous et il est facile d'y aller. À chaque fois que vous faites une pause Saint-Nom un peu profonde, c'est l'occasion de lâcher-prise, de laisser l'énervement de côté. Dieu est infiniment puissant, mais son contraire est presque aussi puissant. Alors ne vous étonnez pas de votre faiblesse, rabattez votre fierté et remettez votre salut entre les mains de Dieu par l'Observance attentive et têtue de l'agya. S'étonner ou déplorer votre faiblesse est une preuve de vanité, ça signifie que vous estimez pouvoir être fort ! Mais souvent l'existence vient vous prouver que vous êtes faibles. Sans Lui vous êtes si faibles !

 

 

 

Le diable vous pousse

à vous battre contre le mal

 

 

 

Il y a quelque chose en vous qui vante le courage, la volonté, la force face au côté obscure. Ce même côté vous pousse à vous battre contre les démons intérieurs et à les vaincre. N'êtes-vous pas un guerrier, une guerrière de lumière ? Inutile de vous dire qui est ce quelque chose. Ne l'écoutez pas. La seule façon d'être à l'abri des ténèbres, c'est l'Observance, le lâcher-prise, l'humilité et la constance.

 

 

Vouloir lutter contre le diable, c'est comme si un agriculteur voulait lutter contre une tornade ou un marin contre une tempête. C'est tellement plus grand et plus puissant que vous, le mal, comment voulez-vous lutter ? Quand, en Europe au Moyen-âge, les paysans voyaient venir les Huns ou les Normands, ils couraient se réfugier à l'abri du château-fort. Votre château-fort c'est le Saint-Nom. Allez vous y abriter.

 

 

 

 


 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #mal, #fauxego, #humilité, #lavoie, #spiritualité, #méditation

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :