Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur La Voie nous trouvons le bonheur de l'accomplissement dans la fréquentation de la paix du dedans, mais il y a aussi beaucoup de joies à trouver au dehors, dans les petites choses quotidiennes : ce sont les ambassadeurs du bonheur. Pour autant partons vers elles depuis l'intérieur.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, le bonheur et l'harmonie.
Tous les ppetits bonheurs de la vie sont des embassadeurs de la béatitude, de l'harmonie fondatrice

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

Version différente et avec fichier audio de ce satsang

 

 

 

À propos de la spiritualité, comme entendue par La Voie, je vous ai souvent dit qu'il était bon de prendre les choses dans l'ordre. Par exemple, que vous ne pouviez pas décréter être humble, que l'humilité venait comme une des conséquences de l'approfondissement de sa conscience. Il est possible de s'efforcer à la modestie, soit par calcul, pour paraître meilleur, soit par souci d'hygiène morale, mais l'humilité, c'est autre chose. Je vous ai souvent dit, aussi, que vous ne pouviez pas vous détacher sans avoir lâché prise préalablement. Vous ne pouvez pas plus comprendre par la réflexion intellectuelle. La compréhension arrive à l'intelligence, venant de profond, par l’expérience vécue en pleine conscience.

 

 

 

Il y a des bémols

 

 

 

Il y a tout de même des petits bémols à cette musique que je vous joue, parce que, par exemple, quand nous vivons dans le monde, tel qu'il est aujourd'hui, et comment faire autrement ? Les choses se passent et nous avons différentes façons de voir et de réagir : il y a à réagir positivement, réagir négativement et simplement être dans le Saint-Nom. Évidemment, l'idéal est d'être, de rester dans le Saint-Nom mais qui le fait H24 ? Rester dans le Saint-Nom ne signifie pas seulement être dans un état de conscience transcendantal. C'est possible, dans une méditation profonde, mais toute la journée, c'est moins évident. Rester dans le Saint-Nom ça veut simplement dire pratiquer la technique du même nom. C'est l'Observance et l'Observance donne la conscience de Sa Grâce.

 

 

Vous pouvez ressentir une sorte de chatouillis agréable au niveau du haut de la poitrine, vers le bas de la gorge. Cette sensation, nous l'avons parfois, quand nous regardons quelqu'un que nous aimons dormir, ou se régaler à manger ce que nous lui avons cuisiné. Sans doute que les hormones jouent un grand rôle dans cette sensation délicieuse, mais le corps n'est-il pas le temple de Dieu ?

 

 

Le Saint-Nom ce n'est pas la technique reçue au cours de la Révélation des quatre techniques. Ce n'est pas non plus cette sensation, ce sourire-intérieur que l'on ressent quand notre posture-intérieure nous le permet... Le Saint-Nom c'est la force active de Dieu. Cette force, on peut l'appréhender par notre conscience, ce que les taoïstes nomment le « Te » (Vertu du Tao), celui qu'il y a dans « Tao-Te-King ». Le feeling ressenti, quand on a conscience du Saint-Nom, c'est un feeling de joie, d'amour et de paix mélangés, mais ce n'est pas le Saint-Nom. On dit : « Je ressens le Saint-Nom », c'est beau de dire ça, mais ce que l'on ressent, c'est l'état de satisfaction que nous procure la conscience du Saint-Nom.

 

 

 

La braise de votre conscience

 

 

 

Votre conscience est souvent comme une braise qui manque de s'éteindre. La pratique de la technique du Saint-Nom, c'est souffler doucement, pour qu'elle se ranime. Le feeling du Saint-Nom c'est pareil : quand vous le ressentez, quelle que soit la cause de ce ressenti, vous pouvez le couver, en prendre soin pour qu'il ne s'éteigne pas. C'est la technique qui soufflera une haleine pleine de douceur sur cette braise. Si on ressent ce feeling, c'est bien, mais ce n'est pas indispensable pour pratiquer la technique.

 

 

Ce qui est avant tout important, c'est l'Observance, je ne le dirai jamais assez ! L'Observance c'est le don de soi et vous recevez selon ce que vous donnez. Pratiquez honnêtement. Si vous pouvez et que vous désirez le faire, alors faites-le. Si vous ne pouvez pas, pour une raison objective et indépendante de votre volonté, alors vous mettez l'Observance entre parenthèses, mais surtout, surtout ne culpabilisez pas ! Ce n'est pas parce que vous mettez l'Observance entre parenthèses que vous abandonnez La Voie. Dès que possible, recommencez et c'est comme si vous n'aviez jamais cessé.

 

 

 

Bhakti,

pour les amoureux de Dieu

 

 

 

À l'impossible nul n'est tenu et l'Observance c'est de pratiquer tous les jours. Peut-être seulement un peu, mais avec constance... L'Observance, la constance, l'humilité, la simplicité, le lâcher-prise, c'est cet ensemble de vertus conjuguées qui ouvre les portes du Royaume à ceux qui désirent y entrer. À l'intention des amoureux de Dieu, cet ensemble forme une sorte de paradigme qui est bhakti. C'est la dévotion. Si Bhaktimàrga (Le livre de La Voie) signifie « Chemin de la dévotion », c'est que la dévotion est importante. Il ne faut pas confondre la dévotion et l'admiration éperdue que des fans vouent à leur idole ! Être dévot n'est pas collectionner les brins du vêtement de son idole. Être dévot, c'est cette posture intérieure expliquée plus haut, quand plaire à Dieu est la principale motivation du pratiquant.

 

 

« Rechercher la perfection dans chaque geste,

simplement pour plaire au regard de l'Être-Suprême

mène au bonheur de Bhakti. »

 

Bhaktimàrga 2-3-8

 

 

Il n'y a pas que la bonne façon de voir, d'appréhender et de réagir aux choses et aux événements ni simplement de rester dans le Saint-Nom : il y a aussi la mauvaise façon. Par exemple, quand quelqu'un, qui vous précède, ne retient pas la porte qu'il vient d'ouvrir, et qu'elle se referme brutalement sur vous, la mauvaise façon de réagir est de se dire : « Il l'a fait exprès, pour que je prenne la porte sur le nez ».

 

 

Qu'allez-vous faire ? Aller à sa rencontre et le lui demander ? La bonne façon est de se dire : « Il ne m'a pas vu ». Pourquoi est-ce la bonne façon ? Parce que ça vous évite bien des problèmes ! Vous pouvez interpeller cette personne à condition d'avoir les moyens de ne pas sortir de votre centrage si cette personne réagit mal ! Ça n'a l'air de rien, mais ce n'est pas du tout le même monde ni la même vie selon que l'on voit les choses de façon positive ou de façon négative. Souvent, sinon toujours, le monde n'est pas ; pour vous, tel qu'il est vraiment, mais tel que vous le percevez subjectivement

 

 

 

Votre vision

dépend de votre regard

 

 

 

Donc votre existence, dans ce monde, cette société des hommes, dépend de votre vision, de votre interprétation. Quand vous n'êtes pas toujours dans le Saint-Nom, il est mieux d'être dans des pensées positives. Cette posture rend la vie meilleure et vous met dans une énergie positive et savez-vous ce qui se passe quand, en faisant ainsi, vous vous mettez dans une dynamique positive ? Vous rencontrez immanquablement le feeling du Saint-Nom et ce feeling est un merveilleux pense-bête vous renvoyant à l'Observance, à la pratique de la technique.

 

 

Cette démarche est un peu contradictoire avec ce que j'ai souvent dit quand je soutenais que l'on n'est pas humble en s'efforçant à l'humilité. En tout cas de travailler à être modeste ça ne gêne pas l'humilité ! Quand on fait, volontairement, quelque chose de positif, c'est gratifiant et on en tire un sentiment positif... qui fait monter la conscience du Saint-Nom.

 

 

Tirez tous les fils qui se présentent à vous quand l'écheveau de l'Observance est emmêlé ! Tout est bon pour revenir au centre. Si vous n'arrivez pas à vous asseoir en méditation, parce que vous êtes trop confus, eh bien il vous est possible de retrouver le Saint-Nom dans de belles choses de l'existence ! Que ce soit dans un film sentimental, ou dans des regards tendres partagés avec une personne qui vous est chère. La tendresse, l'amour, l'affection sont de l'ordre du Saint-Nom, quand on est initié, et autant de « Pense-bêtes ».

 

 

 

Les ambassadeurs

du Saint-Nom

 

 

 

Le monde, l'existence sont pleins d’ambassadeurs du Saint-Nom ! À vous de les voir, de les reconnaître et d'en tenir compte si votre désir de paix est profond et vrai. Si vous êtes confus, loin de l'Observance, et qu'une simple joie vient à votre esprit, profitez-en pour renouer avec le Saint-Nom. Dans le monde selon Màyà (illusion), il y a plein de liens où cliquer pour revenir à la page Observance, paix-intérieure. C'est un de vos enfants qui vous fait un sourire, c'est une vidéo émouvante sur internet, c'est quelqu'un qui vous dit quelque chose de gentil... Si vous en loupez quelques-uns, il y en a et il y en aura d'autres, ne vous inquiétez pas !

 

 

L'harmonie, la satisfaction, le don de soi, l'accomplissement, l'amour sont des liens vers la béatitude. Leurs formes sont différentes, mais l'endroit où ils mènent est le même. Qu'importe la forme, c'est le fond qui compte. Pour le pratiquant assidu ce sont tous des liens vers le Saint-Nom, vers la conscience du Saint-Nom, la paix-intérieure, la béatitude ou Royaume.

 

 

Ces trésors de la Grâce sont là pour vous renvoyer à elle en toute conscience. Profitez de ces moments, s'il vous plaît. C'est aussi ça la vie, l'existence d'un pratiquant. Nous avons tous un faux-ego et nous sommes tous susceptibles de tomber dans ses pièges, il est si fort ! Ce qui compte, c'est de vouloir revenir au centre et de profiter des occasions que vous avez de le faire.

 

 


 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #bonheur, #grâce, #yogaoriginel, #lavoie, #spiritualité

Partager cet article

Repost0