Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Apprendre c'est bien, lire, découvrir mais c'est un plaisir ou un devoir, comme pour un métier, l'acquisition d'une compétence mais, sur le terrain de la spiritualité, ce n'est  pas une obligation. Il n'y a rien à apprendre, sur La Voie. les connaissances livresques ne sont pas d'un grand secours !

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Quand vous abordez un enseignement spirituel nouveau pour vous et dont vous attendez beaucoup, il est vraiment essentiel de vider votre coupe. En effet une coupe pleine ne peut-être emplie. Mais ce n'est pas une chose que vous pouvez faire une fois pour toutes. Il est nécessaire de, sans cesse, la vider, parce qu'elle se remplit toujours. C'est un peu comme écoper un bateau dont la coque n'est pas étanche. Cette coupe videz-la de vos concepts, de vos avis, de vos convictions, de ce que vous croyez savoir. Videz-la régulièrement.

 

Certains croient que c'est en ayant de plus en plus de connaissances (jnana), qu'ils avancent en spiritualité. Ils croient que c'est ça la réalisation (but de La Voie). C'est bien de savoir des choses théoriques, mais ça n'a jamais mené à la réalisation, encore moins à l'éveil. Il s'agit avant tout de comprendre. La compréhension c'est se rendre-compte, admettre et intégrer. On se rend compte en pratiquant, en méditant, en observant l'agya.  « Je suis (lao-Tse) comme un ignorant sans connaissances savantes. » (Tao-Te-King extrait de livre 1, phrase 20)

 

« Avec peu de connaissances on gagne la paix du Tao ; avec beaucoup de savoirs on s'égare dans la confusion. » (Tao-Te-King extrait de livre 1, phrase 22)

 

« Les connaissances-apprises et l'intelligence ne sont pour le Tao que des fleurs sans parfum. Elles sont souvent source d'erreurs. C'est pourquoi le sage puise au puits du Tao, sans s'arrêter aux apparences. Il contemple le fruit plutôt que la fleur. Il ignore l'une et cueille l'autre. » (Tao-Te-King extrait de livre 2, phrase 38)

 

 

Vous êtes mieux là qu'ailleurs

 

 

Avec une pratique régulière, après un certain temps, vous prenez conscience de la réalité de la Grâce, de sa densité et de son impact sur votre existence, votre quotidien. Vous vous rendez compte que vous êtes mieux dans l'Observance qu’ailleurs. C'est ça la compréhension ; se rendre compte, que ça devienne évident, accepter... Et vous prenez ce terreau pour le mettre dans votre quotidien, que pousse, grandisse et fleurisse cette graine reçue de la Révélation. La graine pousse chaque jour et c'est l'engrais de votre compréhension qui la fait se développer, qu'elle devienne l'arbre porteur des fruits promis.

 

Quand je parle de compréhension je veux dire la vraie, pas la compréhension purement intellectuelle ! Cette compréhension mentale doit venir après celle de la conscience. Ne gardez pas ces compréhensions, ne les collectionnez pas. Inutile de les enregistrer sur le disque-dur de votre cerveau. Dans le " cloud ", la compréhension est toujours disponible et vous inspire, par l'Observance. Enregistrée dans votre mémoire, devenue concepts, la compréhension se fait religion et nourriture pour l'ego-spirituel.

 

Allez chercher la compréhension dans le cloud, pas dans le cerveau, allez-y par la méditation, la pratique quotidienne et même si, pendant la méditation, vous croyez qu'il ne se passe pas grand-chose, au regard de vos attentes, ne désespérez pas : il se passe des choses ; votre compréhension s'affine et elle vous sera d'une grande utilité dans votre existence quotidienne, même pour ce qui concerne les choses de vos obligations, celles de la société humaine. Allez au fond rencontrer cette évidence et rendez-vous à cette évidence pour, ensuite exulter et remercier l'Un pour Sa Grâce.

 

 

Vous arrivez à bhakti

 

 

Vous êtes heureux avec Lui ! Seule compte Sa présence, la conscience que vous en avez. Plus vous allez sur La Voie et plus l'ego-spirituel a les moyens de se renforcer si vous n'y prenez pas garde ! Ne le laissez pas s'exprimer... Dans quoi s'exprime-t-il ? Il s'exprime dans la conviction que vous avez une mission particulière, au profit de l'humanité. C'est le faux-ego qui s'exprime, en vous caressant dans le sens du poil.

 

Certains croient pouvoir guérir les autres et leur apporter la lumière, alors qu'ils ne sont pas guéris eux-mêmes et dans la confusion... C'est bien l'altruisme, ça gomme un peu la dureté de la société des Hommes, mais commencez par vous sauver vous. Une personne qui se noie ne peut secourir une autre personne. Ce n'est pas en portant secours aux autres que l'on se sauve soi-même, mais c'est en se sauvant soi-même qu'on est susceptible d'aider les autres. Mais aider les autres n'est pas le but, même si c'est bien.

 

C'est bien d'être un saint, un bénévole, une personne généreuse mais ce n'est pas ça qui vous permettra de réaliser le propos de votre venue sur Terre. Il n'est pas interdit d'être altruiste... Si vous l'êtes restez-le ! Mais si ce n'est pas contre-indiqué, ce n'est pas utile non plus : faite comme bon vous semble, selon vos inclinations. Personne jamais n'a atteint la Libération par la pratique de la charité.

 

 

L'ego-spirituel

 

 

L'ego-spirituel est vraiment le principal obstacle sur La Voie de la Réalisation. Il n'y a pas de recette autre que l'Observance pour l'éviter. Il vous guette vraiment ! Ne perdez jamais de vue vos limites avant de vous croire supérieur et chargé de mission. Vous n'êtes pas là, en vie sur la Terre, pour devenir des gens bien, même si c'est mieux d'être une belle personne plutôt qu'une mauvaise. Soyez déjà honnête, humble et consciencieux, ça suffira bien. Vous êtes là pour réaliser votre but : redevenir une âme en pleine conscience.

 

Si vous commencez à penser que votre pratique peut profiter à d'autres, vous êtes mal parti. Ne pensez pas aux autres, pratiquez pour vous et laissez le soin à la Grâce de s'occuper des autres. Je dis ça pour ce qui est de la pratique de La Voie, de ses quatre piliers, sur un plan affectif, humain c'est différent. Vos obligations, votre penchant naturel peuvent vous pousser à manifester de la tendresse, de la solidarité, de la générosité, etc... Ce que je veux vous dire c'est que si ces qualités, ces vertus sont bonnes, d'un point de vue humain, du strict point de vue de votre réalisation spirituelle, elles n'ont pas beaucoup d’intérêt.

 

Si vous êtes généreux, altruiste ne cessez pas de l'être, mais si vous êtes un peu sauvage, solitaire ne vous obligez pas à aller vers les autres. Spirituellement ça ne se justifie pas. Un ermite solitaire peut aussi réaliser ! De ce point de vue la constance, l'humilité et le lâcher-prise sont plus recommandés. Vous ne vivez pas uniquement sur un plan spirituel et je ne veux pas vous inciter à négliger le plan humain.

 

L'ego-spirituel se sert de votre envie d'aider les autres pour mettre son pied dans l’entrebâillement de la porte et en forcer l’entrée. Je l'ai beaucoup vu dans des ashrams, où je suis passé, en Inde, avant de trouver celui où j'ai reçu la Révélation. Les résidents faisaient assaut d'humilité : « Je suis plus humble que toi ! » « Non, moi je suis un serviteur », « Oui mais moi je suis le serviteur des serviteurs. ». C'était à qui était le plus humble ! C'est la même chose que tous les vaniteux, sauf que c'est à l'envers, seuls les mots changent.

 

 

Vous pouvez témoigner

 

 

Si vous êtes initié à la Voie, vous pouvez témoigner, pas donner de leçons aux gens. Laissez-moi faire ! Je donne les leçons... Laissez-moi me débrouiller avec l'ego-spirituel, n'allez pas vous encombrer avec le vôtre ! C'est mon dharma ! Laissez-le-moi ! Gardez l'humilité, c'est tellement mieux ! Attention de ne pas trop entrer dans la volonté d'expliquer et de convaincre, ça vous sort du non-agir. Restez dans le service. Jouissez de Sa Grâce, jouissez de Son Amour, de Sa Présence en vous et remplissez la coupe de votre conscience, après l'avoir vidée... Vous n'avez que ça à faire et aucune autre ambition, sur le chemin de l'intérieur, ne mérite l'effort d'être poursuivie. Vous n'aurez pas de promotion.

 

C'est comme ceux qui sont allés à l'école et qui, adultes se disent : « Mais je ne me suis jamais servi du théorème de Thalès ! »...je ne me suis jamais servi de ce théorème non plus, vous auriez-pu l'oublier ! Pour ma part je l'ai oublié très vite et au cas où j'en aurais besoin, j'irais le rechercher dans le cloud ! C'est la même chose pour tous les concepts, surtout les concepts spirituels : ils ne servent à rien. Ce qui compte c'est le contact direct. Maintenant s'il vous plaît de vous en amuser, alors c'est autre chose ! Amusez-vous mais n'en attendez pas plus qu'une récréation intellectuelle.

 

Vous n'avez rien à apprendre et tout à recevoir, recevoir Sa Grâce qui est là constamment, qu'est-ce qui est mieux que Son Amour ? De se sentir Son enfant ? Après, si le mental réclame, pourquoi ne pas lui donner des occupations, la télé, la lecture, des jeux mais sans autre raison que de se distraire... L'intelligence, comme une machine à vapeur, a besoin de « charbon » pour fonctionner et si nous sommes intelligents ce n'est pas par hasard.

 



 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #apprendre, #connaissances, #spiritualité, #bonheur, #satsang, #lavoie, #pratique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :