Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Donner c'est bien mais ça ne signifie pas qu'il faut se négliger, ne pas s'occuper de soi. La réalisation spirituelle est individuelle et donner ne doit pas se faire au détriment de la réalisation spirituelle: ''charité bien ordonnée commence par soi-même '' !

 

 

L'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

"Qui s'impose une ascèse sévère mais non conforme à l'Agya

Est guidé par l'ego-spirituel et torture l'âme comme le malin fait "

[Bhaktimàrga 2-2-23]

 

 

En spiritualité*, comme dans votre relation à L'Un*,

dans l'accomplissement de votre raison d'être,

dans l'Observance* il y a deux façons de faire: la bonne et la mauvaise.

La mauvaise façon c'est de faire comme certains

qui considèrent que le Christ avait telles et telles qualités et vertus

et qui vont travailler à manifester ces même qualités,

à faire montre des mêmes vertus, à les copier, à les mimer

pensant ainsi devenir comme lui,

ou au moins mériter d'entrer au Royaume*.

 

 

A en croire les autorités religieuses, Jésus aurait dit qu'il fallait,

pour mériter d'entrer au Royaume, partager du pain et boire du vin,

son corps et son sang, qu'il fallait dire le ''notre père'' et ne pas voler,

ne pas désirer la femme de son voisin et toutes ces sortes de choses.

 

 

Mais c'est parce que Jésus était le Christ, l'oing,

celui qui avait reçu le baptême dans l'Esprit-Saint et dans le Feux1

et qui l'administrait à son tour qu'il était comme il était,

qu'il avait ces qualités de clairvoyance qu'on lui connaissait.

Pour ce qui est de son caractère, empli de compassion et de pardon

mais un peu strict, susceptible et parfois vif, sa qualité d'éveillé*

n'avait rien à y voir. C'était son caractère, son tempérament.

Un éveillé n'a pas de comportement type et avant d'être un éveillé

il est humain et l'éveil n'enlève pas l'humanité.

 

 

La voie que je vous enseigne, c'est de vous placer en ce centre de vous,

par la Conscience*, le plus souvent et le plus longtemps possible

en observant les trois pieds de l'Agya*.

Ainsi, avec le temps vous développez des qualités spirituelles.

Vous êtes allé vous baigner dans la Paix-intérieure

et en êtes ressorti un peu plus en Paix*.

Vous devez partir du bon point.

 

 

Il n'y a pas d'autre but fondamental à l'existence, à la vie que de réaliser

la Paix, la vraie Paix. A chaque vie suffit sa peine,

dans le sens de travail à faire. Vous n'avez pas à devenir quelqu'un d'autre,

vous n'avez pas à acquérir des qualités, des vertus

qui ne sont pas les vôtres. Vous avez juste à observer l'Agya chaque jour

un peu mieux, un peu plus que la veille

et tout le reste viendra éventuellement en plus.

 

 

''Cherchez premièrement le Royaume et la justice de Dieu

Et toutes ces choses vous seront données par dessus''

[Matthieu 6/33]

 

 

Celui, celle que vous êtes ''pour-de-vrai'' est la bonne personne

pour aller sur la voie de Dieu, pour lui plaire. Vous en êtes capable,

n'est-ce pas Lui qui vous a conçu ?

Croyez-vous qu'il aurait donné plus à l'un

qu'à l'autre, qu'il aurait traité ses créatures différemment ?

 

 

Vous n'avez pas le même point de vue en rampant qu'en volant,

alors quand votre point de vue change, par l'Observance*,

vous changez aussi et ça c'est le bon ordre. Dans la Méditation*,

même si parfois vous avez l'impression qu'il ne s'est pas passé grand chose,

un chemin a été parcouru, dans le profondeur de votre Conscience.

Le résultat se voit toujours après, dans l'existence de tous les jours

et dans le Service* la compréhension remonte à la surface.

 

 

 

 

Toutes les réponses sont en vous

 

 

 

Méditez, pas forcément beaucoup de temps à chaque fois

mais régulièrement. Dans le non-être*, le calme de la Méditation,

quelle que soit l'expérience que vous y vivez,

les graines de la compréhension sont semées en vous

et germent, poussent et fleurissent dans le Service*.

 

 

Vous avez toutes les réponses en vous. L'Observance* est comme le soleil

et la pluie, elle fait germer et pousser ces réponses.

Pour comprendre il est inutile de lire des explications si vous ne méditez pas.

A propos de la voie-originelle, les seules phrases utiles

sont celles données dans le Satsang,

non pas parce quelles expliquent les choses,

mais parce qu'elles inspirent à l'Observance.

 

 

Des questions il y en aura toujours, elles n'auront jamais de fin.

La réponse il n'y en a qu'une: la béatitude*. Pour accepter cette réponse

vous devez la désirer. Ceux qui désirent des concepts sont déçus

si vous ne leur en donnez pas.

Que ceux qui ont de l'entendement entendent.

 

 

 

 

Vous n'avez pas à changer

 

 

 

Vous n'avez pas à devenir meilleur, plus gentil, plus altruiste, plus généreux,

plus compatissant, plus sage...etc. La seule chose de bonne,

de vraiment utile, à la Réalisation*, c'est le désir de Sa Grâce*.

Vous savez comment faire, alors just-do-it ! C'est bien d'être gentil

mais l'enfer est bien souvent pavé de bonnes intentions.

Quand je lis des textes bouddhistes, par exemple,

qui disent qu'ils travaillent à se préparer un bon karma pour atteindre l'éveil*

dans une autre incarnation, je me demande s'ils ont entendu parler

du non-agir*, de la Libération* ?

 

 

Il y a des sages respectables qui ont étudié vingt ans les écrits sacrés, pleins

de mantras, de mandalas, de concepts et disent qu'il faut se faire un bon

karma pour la vie d'après. Sans doute que ces sages sont éminemment

respectables, en tant qu'hommes et que femmes, sans doute

qu'ils et qu'elles sont d'excellentes personnes,

capables de donner des leçons de vie, mais à propos de spiritualité*

ils sont sur un chemin qui n'est pas le plus approprié.

 

 

Dire que l'on peut, grâce au bon karma, arriver à l'éveil* est une erreur

et le sage qui pense et prône ce concept, même s'il a une bonne tête

de lama tibétain et trente ou quarante ans de pratique, se trompe.

Vous devez être dans le Service ou, pour dire la chose à l'aide d'un mot

plus utilisé, dans le non-agir* et ainsi vous vous placez hors du karma.

Tous les chemins mènent peut-être à Rome,

mais ils sont plus ou moins, directs et plus ou moins aisés.

 

 

 

 

Les sages se trompent

 

 

 

Ils se tricotent un karma pour une prochaine incarnation,

mais ce karma ne les suivra pas dans l'autre vie: l'ardoise se remet à zéro

à chaque désincarnation, c'est bien là tout l’intérêt ! L'âme* se raffine,

vie après vie, sa Conscience augmente, mais le karma circonstanciel s'efface

avec le corps, le compteur se remet à zéro. Ces bouddhistes qui se tricotent

un karma pour la vie d'après, que comptent-ils faire

dans cette prochaine vie ? continuer de se tricoter un karma

pour encore après ? Ce n'est pas ça qui va les sortir du samsàra.

S'ils ne pensent qu'à se réincarner quand vont-ils se libérer ?

 

 

Pratiquez votre Sadhàna -l'Agya- sans vous occuper du karma

ni de la prochaine vie. Pratiquez simplement et là vous comprendrez

et des qualités spirituelles vous viendront

sans même que vous vous en préoccupiez. Il n'y a rien d'autre à faire.

Soyez contemplatif: contemplez la Musique*, si vous l'entendez,

contemplez la Lumière*, si vous la voyez, contemplez le vide intérieur,

l'absence de pensée si pleine de Paix*...

et laissez la Grâce de L'Un* s'occuper du reste.

 

 

Sur un réseau social j'ai lu une prière qui disait:

''Ô Seigneur faite qu'au travers de ma méditation toutes les forces de l'univers

passent pour éclairer ceux qui sont dans les ténèbres et ceux qui souffrent ''

Tout l'univers ! Vous rendez-vous compte ? Cette personne veut aider

les gens en laissant passer toute l'énergie de l'univers ! Rien que ça.

Quand je vous dis que l'ego-spirituel* existe ! Soyez humbles et doux,

contemplez la Grâce de L'Un, en vous et aimez Le.

C'est tout ce que vous pouvez faire et ce n'est pas si mal, déjà.

 

 

Que chacun s'occupe d'aller chercher sa propre Lumière,

ce sera déjà bien. Ce n'est pas à quelqu'un d'aller chercher la Lumière

pour les autres. Nous sommes petits, faibles et impermanents.

Cessons de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas !

 

 

1/Quand il est question du baptême reçu par le Christ, ce baptême dans l'Esprit-Saint et dans le feux il ne s'agit pas du baptême que Jean le Baptiste lui a administré. Jean le Baptiste ne baptisait pas dans l'esprit-Saint ni dans le feux, il baptisait d'eau, comme les ministres de la foi font encore aujourd'hui, prêtres et pasteurs. Le vrai baptême, la Révélation, l'initiation le Christ l'avait reçu en Inde avant de revenir en Palestine. C'est cette initiation que le Christ donnait à ses disciples. Ces derniers étaient très peu nombreux, sans doute pas plus de sept -tous ses apôtres n'avaient pas été initiés- durant les quelques trois ans de sa période connue dans les évangiles.

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

Autres Satsang sur ce thème

-Le but du pratiquant de la voie

-Votre vie change en mieux

-Faites-le ou ne le faite pas

 

Avec un smartphone, ou certaines tablettes, le blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #ego, #egospirituel, #vanité, #confusion, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0