Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si vous voulez connaître votre valeur, comparez à la référence-intérieure. Plus votre Conscience sera profonde, bien placée et plus vous aurez une idée juste de votre valeur et vous commencerez à vous en moquer car vous ne serez plus le héro de votre histoire.

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

Vous avez tous les moyens de réaliser la cause de votre venue,

maintenant, tout est entre vos mains ! Ce qu'éventuellement

il peut manquer, parfois, c'est votre volonté de le faire,

votre soif de bonheur, de Paix*.

 

 

L'humain aime personnifier cette Paix...

il la nomme Dieu afin qu'elle soit abordable pour son imagination.

C'est un moyen de cristalliser la dévotion*.

Vous avez, comme un grigri, cette notion de L'Un*, de son Amour*.

Il nous donne tant ! Quand vous allez à sa rencontre,

il est si présent ! C'est votre attention qui est en cause.

Si vous êtes attentifs, votre Paix sera grande

et si vous ne l'êtes pas, votre Paix sera petite.

C'est vraiment entre vos mains, il n'y a rien de compliqué.

 

 

La soif

 

 

Certains, certaines regrettent un peu que je leur réponde souvent just do it,

quand ils me font part de difficultés...mais pourquoi just do it ?

Parce que quand j'ai soif, le fait de boire étanche ma soif.

Inutile de gloser sur la réhydratation du corps humain ni sur l'eau : just do it !

Tu as soif ? Bois ! c'est tellement plus simple. Il est toujours là le Saint-Nom*,

elle est toujours là cette Paix et vous l'aurez avec vous

chaque fois que vous serez avec elle.

Elle est là, allez à sa rencontre !

 

 

Quand vous avez soif de cette Paix vous y restez

et quand vous en avez moins besoin,

vous y restez moins...simplement !

Pas besoin de culpabiliser.

Déjà que c'est pénible de vivre la confusion,

alors pourquoi en rajouter ?

Ça fait une confusion au carré :

confusion par confusion, c'est égal à quoi ?

 

 

"L'humain est libre d'aller ou de ne pas aller au Royaume,

Cette liberté en est La Clé"

[Bhaktimàrga 1-2-16]

 

 

Quand vous êtes dans la Conscience* du Saint-Nom,

vous êtes à votre place, satisfait. Quand vous n'y êtes pas, eh bien...no comment :

vous le savez tous où vous êtes et dans quel état.

Ça ne concerne pas votre frère ni votre sœur, ça ne concerne que vous.

Ça ne concerne même pas Dieu !

 

 

Une question de bon sens

 

 

L'humilité* est une des principales vertus pour la voie,

parce qu'en étant humble vous êtes dans la posture qui permet de se soumettre,

de s'abandonner à la contemplation*. Quand vous avez conscience

de ce que vous êtes, de vos limites

vous ne pouvez qu'être humble.

 

Comment peut-on croire être important ? Nous sommes si fragiles.

Nous sommes tellement vulnérables, c'est la grippe, c'est l'accident,

c'est un autre virus, c'est une attaque vasculaire cérébrale ou cardiaque...

et nous ne maîtrisons rien, absolument rien.

 

Comment se sentir important quand on est si désarmé et si vulnérable ?

L'humilité est une simple question de bon sens ! Nous sommes

comme une flamme mal allumée, vacillante et certains glosent

sur nos prétendus pouvoirs, les guerriers de la Lumière qui luttent contre le mal !

Nous sommes parfois des vacanciers discutant de leurs projets d'avenir

sur une plage tandis qu'un tsunami approche.

Quel aveuglement.

 

 

En même temps,

quand nous sommes juste plongés dans la béatitude*,

comme une feuille de lotus sur l'eau d'un étang,

nous sommes tellement bien, tellement tout !

D'être ainsi nous fait entrer en symbiose avec l'Amour*,

avec le tout et là nous avons du sens,

nous sommes quelque chose !

 

 

Notre importance

 

 

Parfois certains, au spectacle des manifestations de la nature,

comme une tempête, un volcan, une montagne, se disent :

''nous ne sommes rien'' et ils ont raison :

nous ne sommes vraiment pas grand chose

et même les plus puissants êtres humains ne sont pas puissants longtemps

et, quand ils le sont, ils ont si peu de pouvoir sur leur propre vie !

Ce qui fait notre grandeur c'est cette capacité à nous offrir à la contemplation,

c'est notre humilité. L'humilité n'est pas la modestie, c'est la juste Conscience.

Après si on aime bien vanter ses petits talents de cuisinier, de maçon,

de poète etc...ça n'empêche pas la conscience de nos limites, donc l'humilité.

 

Quand vous avez cette conscience, vos problèmes prennent leur juste place...

ça ne les efface pas, mais ça les relativise ! Il y a plein de questions importantes,

comme : ''reste-t-il du vin ? '', ''reprendra-tu du fromage ? '' ou encore :

''quel jour sommes nous ? '' mais il y a encore plus de questions vaines,

comme ''pourquoi pensons-nous ceci ? '' ou ''pourquoi untel ou unetelle

ne nous considère pas à notre juste mesure ? '' et

''qui étions-nous dans notre précédente incarnation ? '' et

''qu'est-ce que les anales akashiques ? '' etc.

 

La réponse à toutes les questions est : médites! Ce n'est pas la réponse

que vous attendiez mais c'est la bonne. Vous ne devriez pas

vous prendre au sérieux. Prendre au sérieux ce que vous devez faire,

vos devoirs c'est bien, mais vous-même...ce que vous avez de plus beau

c'est cette essence que tous les êtes vivants ont en commun.

C'est à cette essence que vous devriez avoir à cœur de vous identifier

et pas à l'idée que vous vous faites de vous-même,

pas plus qu'à celle que d'autres se font de vous.

C'est tellement plus gratifiant que votre vanité,

vos prétentions, vos illusions*.

 

 

Dans le grand vent de l'éternité le seul souffle qui compte

c'est celui du Saint-Nom. Tournez-vous vers Lui.

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

Autres Satsang sur ce thème:

-La force de s'effacer

-N'écoutez pas votre vanité

-Ne visez pas la perfection

 

Avec un smartphone, ou certaines tablettes, le blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #vanité, #humilité, #conscience, #lavoie

Partager cet article

Repost 0