Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'humilité est importante dans la vie spirituelle. L'humilité n'est ni l'humiliation ni la modestie, c'est la lucidité à son endroit . Vous savez, le cerveau participe à la vie spirituelle pour comprendre ce que vous vivez et ça, c'est la deuxième phase. La première, c'est de pratiquer. Mais pourquoi l'humilité serait-elle aussi importante dans la vie spirituelle ?

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, l'humilité, l'humliation et la modestie.
beaucoup confondent l'humilité et la modestie ainsi que l'humiliation. Ils se trompent.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie n'est pas l'existence. L'existence est le temps compris entre la naissance et la mort. La vie est ce qui fait battre notre cœur. Dans l'existence, nous avons des devoirs et parmi eux la satisfaction de nos besoins fondamentaux, comme s'abriter, manger, boire, être en sécurité, etc. Une fois les besoins fondamentaux satisfaits, arrivent les désirs sans fin. Nous avons aussi le devoir de nous occuper de ceux qui dépendent de nous. Tout ça fait partie de notre existence, mais il y a la vie et la vie commence avant l'existence et continue après. La vie spirituelle, c'est l'existence avec la conscience de la vie. Cette vie, nous la nommons Saint-Nom ou Verbe, ou "souffle vital".

 

 

Une personne spirituelle est une personne comme les autres : elle a besoin de se nourrir, de s'abriter, elle peut aimer ou ne pas aimer les voitures, les vélos, les jolis vêtements et des gens. L'être-humain a des instincts et la spiritualité n'efface pas les instincts qui ne sont pas là pour rien. Nous ne sommes pas des êtres éthérés. Le discernement d'une personne engagée sur une vraie voie spirituelle augmente, sa pondération aussi et son humilité, à part ça elle est comme tout le monde.

 

 

 

Les éveillés

 

 

 

Je voudrais faire une mise au point à propos des éveillés (bouddha), comme Gautama, du clan des sakyas ou  Lao-Tseu. Un autre éveillé est ce maître dont on a oublié le nom et que l'on surnommait "le noir", à cause de la couleur de sa peau, plus sombre que celle des aryas (krishna), et Jésus, par exemple. Les éveillés ont aussi des gastro-entérites, de la fièvre, de la fatigue et même des colères, sans doute justifiées, mais l'équanimité constante, non. Nous sommes aussi cette enveloppe charnelle et tant que nous sommes incarnés nous ne pouvons pas échapper aux contingences du corps, à ses besoins ni à ses faiblesses. Pas plus Jésus que Gautama ou un autre, n'ont échappé à cette réalité. Les hormones sont plus puissantes que la volonté. Ceux qui souffrent de troubles hormonaux, de la thyroïde par exemple, savent ce que je veux dire. La magie n'existe pas sauf celle de la vie qui nous anime.

 

 

Nous sommes notre corps, ses instincts qui nous poussent à la satisfaction de nos besoins, et le corps est le temple de Dieu et c'est Lui qui l'a conçu comme il est, avec ses faiblesses et sa force. Nous sommes notre mental, notre personnalité aussi, le temps de cette incarnation et nous sommes l'âme incarnée, liée à l'ego. C'est l'ego qui fait que l'âme reste incarnée et qu'elle a conscience d'elle-même. L'ego est un cadeau de Dieu, pas un ennemi. Ce que vous prenez pour un ennemi est, en fait, le « faux-ego ». Je sais que ce mot est quasiment inconnu, mais si vous lisez la Bhagavad-Gîtâ et le Bhaktimàrga vous l'y verrez. Comme un plongeur se leste pour rester sous l'eau, l'ego nous leste pour rester vivants, incarnés. Il nous permet de dire ''je''. Il nous permet d'avoir le choix, de dire ''oui'' ou ''non''.

 

 

Pour avoir conscience de cette vie, La Voie a une ''méthode'', une sadhana : les quatre piliers. Parmi eux, il y a la méditation profonde et ses quatre techniques montrées au cours de la Révélation. Cette Révélation est donnée à qui la demande, par Skype, par exemple. La Voie a un guide. C'est quoi, c'est qui le guide ? Un guide est quelqu'un qui enseigne et accompagne les pratiquants. Il  est pratiquant et a eu un guide aussi.

 

 

 

Tous les maîtres

étaient des êtres humains

 

 

 

Souvent, les maîtres spirituels, éveillés, sont représentés comme des extra-terrestres ou des Dieux. La vanité humaine est si forte qu'elle considère que seul un extra-terrestre et/ou un Dieu est habilité à s'occuper d'elle. En vérité, tous les maîtres étaient des Hommes, nés d'une femme par l’œuvre d'un autre homme. La biologie est têtue. Leur magister ne venait pas de superpouvoirs, mais de leur enseignement. La vanité, ou « faux-ego », préfère représenter les maîtres comme des Dieux afin de mieux refuser les vrais, ceux qui sont de simples Hommes, en prétextant qu'ils ne ressemblent pas aux « vrais » maîtres. Dieu se sert des Hommes tels qu'il les a créés. Quand on pratique La Voie avec assiduité, on ne peut que reconnaître que notre existence et notre conscience changent pour le mieux. Sachez que la vie spirituelle n'enlève rien à votre humanité.

 

 

L'humilité est importante dans la vie spirituelle. L'humilité n'est ni l'humiliation ni la modestie, c'est la lucidité à son endroit. Vous savez, le cerveau participe à la vie spirituelle pour comprendre ce que vous vivez et ça, c'est la deuxième phase. La première, c'est de pratiquer. Mais pourquoi l'humilité serait-elle aussi importante dans la vie spirituelle ? Pour méditer profondément, il est indispensable d'être humble.

 

 

 

Se vider

 

 

 

Je discutais avec une aspirante et elle me disait qu'il lui fallait trouver, dans sa vie spirituelle, son samadhi. Je lui ai demandé ce qu'elle voulait dire par là. Elle croyait que samadhi signifiait « maître ». Vous voyez l'importance de parler le même langage. C'est comme le mot « éveillé » : l'éveil ne vient qu'après un nirvikalpa-samadhi. C'est le samadhi qui provoque, brusquement, l'éveil. Alors peut-être que les gens croient qu'être éveillé signifie « je-suis-ouvert-aux-choses-subtiles »... Vous voyez l'importance de se mettre d'accord sur un lexique. Alors, comment faire pour suivre l'enseignement d'un maître authentique ?

 

 

Vous devez vous vider, il est absolument nécessaire de vous vider quand vous abordez un chemin spirituel, vous vider de ce que vous aviez collecté avant. La personne qui entre dans un monastère, pour vivre une vie de bouddhiste, ne va pas utiliser un lexique musulman ou catholique ! Elle va utiliser une phraséologie bouddhiste. Si je vous dis samadhi vous devez comprendre ce que je veux dire, et si je dis dhyana, c'est la même chose, etc. Donc vous devez vous vider de vos concepts, c'est l'utilité de la phase qui précède la Révélation, quand vous êtes aspirant.

 

 

Comment voulez-vous accepter de faire ça si vous n'êtes pas humble un minimum ? Vous allez vous dire : « Mes concepts valent bien ceux de ce monsieur », « Pourquoi, je me débarrasserais de mes concepts ? Pourquoi ce ne serait pas à lui de le faire ? ». Personne n'oblige personne à venir sur La Voie, mais si vous voulez y venir, eh bien vous devez laisser vos concepts au vestiaire.

 

 

Pour apprendre, vous devez accepter de ne pas savoir. C'est ça aussi qui demande de l'humilité. C'est une vertu rare et c'est pourquoi chacun se tricote sa spiritualité personnelle et prend, comme enseignants, des anges, des archanges, des maîtres intérieurs, Dieu lui-même ou des maîtres désincarnés depuis des millénaires. Ainsi on n'a pas besoin de se vider ni d'être humble. Ce sont des spiritualités de l'ego-spirituel. On ne veut pas suivre un maître de chair, mais on obéit à l'ego-spirituel. L'humilité n'est pas l'humiliation, mais l'objectivité, la lucidité et l'honnêteté intellectuelle. Demandez-vous : « Est-ce que je sais ou est-ce que je ne sais pas ? ».

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #méditation, #positive, #humilité

Partager cet article

Repost0