Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Christ disait que les pauvres en esprit pouvaient être heureux mais il ne voulait pas dire les pauvres d'esprit, les fous même s'il ne leur est pas non plus interdit d'être heureux. Être pauvre en esprit c'est le contraire d'être un esprit fort, vous voyez ?

 

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

Sur ce chemin de vie où vous marchez, la voie, cette pratique globale

et quotidienne, l'Agya, vous avez tout pour trouver l'accomplissement

et la Paix*, c'est vrai...mais il y a quelque chose de compliqué en vous qui se dit:

''quel travail pour y arriver ! ''. Suivant la profondeur de votre Conscience*,

l'état où vous vous trouvez sera simple ou compliqué.

Suivant son évolution, au moment de la Révélation*,

le pratiquant aura plus ou moins de facilité.

 

Je me souviens, quand j'ai reçu la Révélation en 1975 en Inde,

dans cette petite salle de l'ashram, avec le maître...

nous étions quatre aspirants*, assis par terre et le maître avait des livres saints

posés près de lui, il y avait la bible, la Bhagavad-Gîtâ et le tao-Te-King.

 

Le soir qui a suivi la Révélation, chez le disciple où je dormais

avant de demander à vivre à l'ashram et de prononcer mes voeux, j'ai médité.

J'ai vu la Lumière* briller si fort, j'ai entendu la Musique* carillonner

et j'ai ressenti le Saint-Nom*. Mais depuis j'ai rencontré des pratiquants

qui avaient ou avaient eu des difficultés avec l'une ou l'autre

des quatre techniques révélées, qu'importe ! L'important c'est le Service*

et l'accomplissement de son dharma* au quotidien.

 

La motivation

 

J'avais mis des mois en auto-stop pour arriver à l'ashram, en Inde.

J'étais parti de Paris et ma motivation était grande.

Le maître m'avait refusé trois fois, au moins, la Révélation et je l'avais suivi

à travers tout le sous-continent pour assister à ses Satsang*.

Tout ça pour dire que j'étais motivé ! Ce n'est plus comme ça aujourd'hui,

les aspirants ne sont pas autant motivés et si je leur refusais la Révélation

ils partiraient pour ne plus revenir !

 

De plus je me souviens que j'ai toujours eu une relation intime avec le Saint-Nom,

depuis le plus jeune âge. J'avais appris à ne m'attacher à aucun lieu,

à aucune personne, car une dame de l'assistance publique arrivait régulièrement

et m'amenait ailleurs. La seule chose qui était toujours là dans ma vie,

identique et sécurisante, était cette Paix intérieure, le Saint-Nom.

 

Alors il n'y a rien d'étonnant que ça ait été si facile, pour moi,

de pratiquer à peine initié ! C'est ça que signifie:

''selon l'endroit où vous êtes quand vous recevez la Révélation ''.

Pour d'autres ce sera plus dur ! À chacun sa vie.

Dans le cas où vous, jeune Marcheur* qui lisez ce Satsang,

vous avez des difficultés, je veux vous dire de vous accrocher,

parce que ça marche ! Avez-vous quelque chose de mieux à faire ?

 

 

 

Parfois certains ne voient pas bien la Lumière,

en tout cas pas comme l'ego-spirituel* voudrait qu'elle soit à minima

et ils ont beau se triturer la technique de toutes les façons, rien :

juste ce noir scintillant d'étoiles...

et puis parfois il leur suffit de s'asseoir,

de pratiquer la technique et la Lumière

apparaît tout de suite, blanche et  grande !

 

 

Le Royaume

 

Parfois on passe de l'autre côté du miroir, dans cette autre ''dimension''

qu'est la parfaite Conscience* de la béatitude*, que le Christ désignait

sous le vocable de Royaume* et dont il disait qu'il était à l'intérieur.

La Méditation est la porte qui ouvre sur ce Royaume.

 

 

''Jésus a dit : Si ceux qui vous guident vous disent :

voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront.

S’ils vous disent : il est dans la mer, alors les poissons vous précéderont ;

mais le Royaume est au dedans de vous et il est au dehors de vous''.

[l'évangile selon Thomas, logion 3]

 

 

"Le Samadhi est Satçitananda le Royaume dont le Christ parlait "

[Bhaktimàrga 2-5-14]

 

 

Jésus, quand il priait, ne regardait pas le ciel, il n'était pas astronome !

Jésus, quand il priait, fermait les yeux et méditait

sur ce Royaume intérieur où son père vit...

''Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ?

Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même;

et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres''.

[Jean 14:10]

 


C'est clair ce qu'il dit : ''je suis dans le père et mon père est en moi '' signifie

je suis dans le Saint-Nom et le Saint-Nom est en moi.

 

 

C'est si simple !

 

Pour nous, qui avons reçu la Révélation et qui pratiquons

chaque jour la Méditation, assis ou en action, c'est si simple

mais c'est si compliqué pour ceux qui ne savent pas et c'est vrai

que ça laisse la place au faux-ego, pour broder tant de choses mais,

en Vérité*, ce qui est du Divin est simple et logique;

comme l'est toujours la Vérité.

 

 

Des gens intelligents, ayant fait de années d'études

croient des choses si incroyables, sous prétexte de la foi !

Marcher sur l'eau...comment peut-on croire

qu'il est possible de marcher sur de l'eau ? C'est scientifiquement impossible

et quand c'est à ce point aussi scientifiquement impossible, eh bien c'est que ça

ne se peut pas ! Et la notion de miracle, qui évite d'avoir à réfléchir,

est bien pratique. Mais comment peut-on y croire quand on est intelligent

et logique ? Jésus n'avait pas besoin de marcher sur l'eau pour être le Christ,

être dans son Père, avoir son Père en lui et montrer la voie.

Évidemment, il n'est plus là pour démentir ces délires pseudo- mystiques.

 

Tout est simple et logique et c'est merveilleux ! Cet Amour* qui est en vous,

cette Paix* qui est en vous aucun mot, aucune phrase ne peut la décrire...

mais quand on est dedans c'est une évidence

et on ne peut que s'extasier...qu'en dire ?

 

Pour vivre cette vie du Royaume selon le quatrième degré, celui du premie*,

il y a des prérequis incontournables...il est nécessaire de s'offrir, de s'abandonner.

Le premie a remplacé la confiance qu'il avait en lui par la confiance en la Grâce*.

 

En Vérité, vous n'êtes pas l'idée que vous avez de vous.

Quand on médite on ne se fait pas d'idée ! Mieux encore: s'il vient une idée

on l'ignore. Quand une idée, une pensée, une impression, une sensation vient

dans la Méditation, ne vous tendez pas, ne vous crispez pas ni ne tentez

de la chasser. Juste détendez-vous et laisser la passer comme un nuage.

Ne la suivez pas des yeux, restez sur la Saint-Nom ou la Lumière ou la Musique.

Ce n'est qu'une pensée.

 

Tant que vous n'aurez pas accepté

de ne prêter aucun crédit à vos pensées,

à vos idées et à votre avis,

vous ne saurez pas méditer profondément,

vous ne saurez pas aller au Royaume...

 

''Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux! ''

[Matthieu 5:3]

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

D'autres Satsang sur ce thème:

-Heureux les humbles

-Heureux les simples d'esprit

-Science sans conscience

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #simplicité, #humilité, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :