Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La spiritualité ça sert à quoi ? ce n'est pas seulement à la mode dans certains milieu, elle a un propos essentiel: celui de faire que vous vous rendiez compte de la Vérité et de la vie que vous vivez, que vous puissiez vous remettre en cause.

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

Les mots ont de l'importance dans la communication verbale et écrite.

Vous avez la chance d'avoir plein de mots pour dire ce que vous voulez dire

et coller ainsi au plus près possible à ce que vous ressentez

et à ce que vous comprenez ou croyez comprendre.

Prenez, à propos des mots et de leurs sens, le mot spiritualité*.

 

 

On ne sait pas toujours quel est le but de la spiritualité : est-ce de réaliser ?

Réaliser quoi ? est-ce pour se libérer des chaînes du samsàra ?

Est-ce pour être meilleur, pour aller dans les pas du Christ ? Alors ?

La spiritualité, c'est pour quoi faire ? C'est pour se rendre compte.

On pourrait dire que la vie spirituelle ça sert à se rendre compte,

à ''prendre conscience* ''.

 

 

"La pleine Conscience est la raison de l'Agya,

On la désigne par Satçitananda ou Royaume"

[Bhaktimàrga 2-2-24]

 

 

Si vous vous rendiez compte que de faire telle ou telle chose à une personne

ça lui fait du mal, peut-être ne le feriez-vous pas.

Si vous vous rendiez compte que de faire telle ou telle chose

ça pourrait vous nuire gravement, vous ne le feriez peut-être pas.

De se rendre compte des choses permet de mieux vivre.

C'est ça de prendre conscience.

 

 

Par exemple, l'être humain ne se rend pas compte que l'existence

est une salle d'attente. S'il s'en rendait compte il ne s'installerait pas

comme s'il devait rester toujours. Imaginez chez un médecin

ou une administration : il y a une salle d'attente avec des chaises

et des revues, vous n'allez pas faire comme si vous deviez y vivre

pour toujours ! Vous vous rendez bien compte que cette attente

aura une certaine durée et qu'elle cessera bientôt.

 

 

"L'âme traverse la mort continuant vers la Paix "

[Bhaktimàrga 1-2-26]

 

 

 

 

Prenez conscience de ça

 

 

 

L'existence humaine est ainsi : vous n'allez pas y rester toujours !

Vous n'allez pas sauvegarder et retrouver votre sauvegarde

à la partie suivante, n'y comptez pas.

Vous reprenez une nouvelle partie, vous reprenez à zéro à chaque fois,

sur une autre marche, plus élevée,

mais la partie est sans cesse différente.

 

 

Prenez conscience de ça, c'est important. Prendre conscience de ses limites,

de qui on est, de ce que l'on veut profondément, de ce qui est important

et de ce qui ne l'est pas est important. Si vous aviez cette conscience

de votre impermanence, vous auriez ce sentiment d'urgence

qui vous ferait sérier l'important du secondaire

et vous motiverait à aller au plus juste.

 

 

Dans l'existence vous ne disposez pas de tant de temps que ça

que vous puissiez en passer à vous promener

dans les forêts de la spiritualité,

admirant les différentes essences d'arbres qui y poussent.

 

 

Quand on est dans un bateau qui coule

on ne se pose pas tant de questions que ça ;

on essaie de trouver un gilet de sauvetage

et de grimper dans une embarcation de secours.

Si on est dans un avion, posé et en feux, on fait vite pour en sortir,

on ne commence pas à demander le pilote pour se plaindre !

 

 

 

Faire la différence

 

 

 

Dans l'existence l'urgence est aussi forte que ça

et vous devez faire la différence entre ce qui est important

et ce qui ne l'est pas ou ce qui l'est moins et choisir.

Choisir vite.

 

 

Bien sur qu'on ne peut pas toujours vivre en état d'urgence,

la dépression ne tarderait pas à vous prendre, mais au moins travaillez

à être conscient. Vous méritez aussi de prendre du plaisir, dans la vie,

de jouer, de manger, d'aimer, d'écouter de la musique

mais n'oubliez pas que vous avez quelque chose de prévu à faire

avant de partir, une chose pour laquelle

vous avez été ''envoyé'' dans cette existence.

 

 

Vous avez aussi votre dharma*, des êtres vivants qui comptent sur vous

et à qui vous vous devez : Vous ne vivez pas que pour vous-même.

Alors assumez, avec plaisir, vos obligations, mais ne négligez pas

d'accomplir la raison de votre venue dans cette vie.

 

 

"La raison de ta vie est de revenir à L'Un en toute Conscience et liberté "

[Bhaktimàrga 1-33-14]

 

 

La vie sociale est une chose, la vie spirituelle en est une autre.

Pour un pratiquant du yoga-originel, la priorité c'est la pratique

ou ''Observance* de l'Agya* ''. Ensuite s'il veut faire des émaux,

du macramé, pourquoi pas ?

Mais qu'il ne néglige pas l'essentiel.

 

 

Chaque matin c'est miraculeux de se réveiller.

Après chaque expiration,

c'est miraculeux qu'il y ait une inspiration sinon...

on expirerait ! Un jour, c'est absolument certain, à une expiration

ne succédera pas d'inspiration, en attendant profitez-en

et ne perdez pas de temps.

 

 

Alors autant faire en sorte que vous soyez suffisamment conscient

pour que le jour du nirvikalpa-samadhi* involontaire -la mort-

vous en profitiez comme il se doit. De se poser toutes sortes de questions

à ce sujet est vain. Vous retournerez à votre origine, dans cette plénitude,

cette béatitude dense mais, cette fois ci, en toute conscience,

instruit par le passage dans les souffrances* de la dualité*.

 

 

Dans cette dimension de la Libération*, dans Satçitananda

il n'y a pas de temps, pas d'espace, aucune pensée ni limites,

juste une joie intense sans cesse renouvelée. Le but de la spiritualité

c'est ça : de se rendre compte qu'on est éphémère,

qu'on est limité et en route pour un infini promis.

En attendant ne laissez pas un seul souffle

sans la reconnaissance qu'il mérite !

 

 

Vous savez ces gens qui ont vécu une expérience de mort

et en sont revenus, ils disent presque tous la même chose

et que ça a changé leur vie et qu'ils priorisent,

depuis, ce qui est important, et délaissent le vain, l'accessoire...

vous devez faire comme eux.

C'est le propos de la vie spirituelle, c'est le propos de la voie,

de l'Observance*, de l'Agya*.

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

Autres Satsang sur ce thème:

-S'accorder pour résonner

-Le jardin spirituel

-La spiritualité est pratique

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #but, #bonheur, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0