Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parfois votre cerveau s'emporte, c'est comme s'il n'avait plus de maître ! Vous pouvez freiner, vous qui avez reçue la Révélation, qui pratiquez le yoga-originel: vous savez comment freiner, alors freinez ! N'y pensez-pas, faites-le.

 

L'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

 

 

On dit souvent que la pédale la plus importante dans une voiture

c'est la pédale de frein, eh bien c'est la même chose

pour ce qui concerne votre vie intérieure:

la pédale la plus importante c'est la pédale de frein !

 

 

Il doit arriver que vous vous énerviez,

que vous vous laissiez emporter par votre humeur, l'agitation qui vous entoure.

Il vous est possible de freiner.

Dès que vous commencez à vous poser des questions sur votre état,

à ne pas le trouver normal, freinez.

Vous savez, vous les pratiquants, qui avez reçu

la Révélation des quatre techniques

ce que signifie freiner: méditer.

 

Les personnes qui liront ce Satsang*

et qui n'ont pas reçu la Révélation* des quatre techniques

se demanderont comment on peut méditer, dans la journée,

aussitôt que l'on s’aperçoit que l'on est dans la confusion*,

dans la vanité, l'agressivité.

Sur la voie, une des quatre techniques révélées, celle dite du Saint-Nom*,

peut être pratiquée tout au long de la journée quoi que vous soyez en train de faire

et sans que quiconque ne s'en aperçoive.

C'est une Méditation que vous pouvez pratiquer en conduisant votre auto,

en marchant dans la rue, en faisant votre vaisselle et en regardant la télévision.

 

 

Ce n'est pas utile de réfléchir à l'état dans lequel vous êtes

ou si vous êtes dans l'état qu'il faut, ou si vous n'y êtes pas

pourquoi vous n'y êtes pas...l'important c'est de freiner tout de suite.

 

 

Même en ayant les quatre techniques et en observant l'Agya*,

vous n'êtes pas à l’abri de la société humaine, de la vanité,

de la fatigue mais ce qui compte c'est de freiner.

Lorsque vous méditez, ça s'arrête quel que soit l'état dans lequel vous étiez...

si vous étiez dans un bon état, vous le faites perdurer car méditer,

pratiquer le Saint-Nom dans la journée

c'est quand même ce pour quoi vous êtes devenus pratiquants,

c'est quand même l'Observance*,

c'est quand même ça le but, c'est d'être toujours dans ce état de Méditation*.

 

 

''Celui qui reste dans le Saint-Nom connaît sa vraie nature''

[Bhaktimàrga 2-3-27]

 

 

Vous pensez toujours trop

 

 

Vous pensez toujours trop, ce n'est pas utile

et il y a des choses qui sont plus insidieuses que les pensées,

qui sont plus difficiles encore :

ce sont les sensations, les sentiments, les impressions.

 

 

Si vous vous sentez dans un état de fatigue, d'énervement, de confusion, de doute,

de frustration, de colère, de révolte, la solution est la même.

Bon ; vous avez le droit d'être révolté par ce qu'on peut voir et entendre parfois,

vous n'êtes pas des robots ! Vous êtes des êtes humains et c'est bien,

il faut rester humain, ce n'est pas un souci, ça...

mais gardez en tête que vous avez une pédale de frein.

 

La pédale de frein c'est le Saint-Nom

(la technique de Méditation).

Quand vous fermez les yeux et que vous pratiquez la technique du Saint-Nom,

automatiquement vous avez la réponse et la réponse que l'on trouve en soi,

par la Méditation, c'est toujours la bonne, quelle que soit la question.

Parce que si la question est inutile, le fait de méditer l'efface.

 

Il est bon de freiner, c'est ça qui compte quand vous sentez

que le contrôle vous échappe et si vous vous demandez :

« est-ce que je pratique bien ? » « suis-je bien dans la voie ? »

méditez ! La voie n'est pas un sujet de réflexion : elle n'est pas conceptualisable.

C'est quand vous êtes dans l'Observance*, dans le Service*,

le Satsang* et la Méditation que vous êtes sur la voie.

''Est-ce que je ressens ? est-ce que je ne ressens pas ? ''

à force de penser à ce que vous ressentez et à ce que vous ne ressentez pas,

vous ne ressentez rien !

 

 

L'évidence

 

 

Quand vous retrouvez la Paix* de l'intérieur,

à chaque fois c'est comme ça :

vous vous rendez à l'évidence que vous y êtes bien

et que c'est là que vous êtes le mieux.

On ne se trompe jamais lorsqu'on y revient.

On ne peut pas se tromper quand on revient à cette Méditation.

Si vous vous demandez si vous méditez bien ou pas,

eh bien cessez d'y penser et méditez.

 

 

''Celui qui convoite les fruits de son labeur s'enlise dans l'illusion.

L'initié trouve dans le Service une Paix sans mélange''

[Bhaktimàrga  2-3-40]

 

 

Quand vous pratiquez le Saint-Nom vous avez toujours raison,

on ne perd jamais son temps à pratiquer.

Quand vous avez une question, qu'elle soit juste ou fausse,

qu'elle soit légitime ou qu'elle soit illégitime, qu'elle soit pertinente

ou qu'elle ne le soit pas, de toutes façons méditez toujours

avant quoi que ce soit...parce que quoi qu'il advienne, quoi qu'il arrive,

quoi que vous pensiez, qu'elle que soit la question que vous vous posiez,

passez tout ça au filtre de la Méditation.

Si elle perdure, c'est que la question était importante,

sinon c'est qu'elle ne l'était pas.

 

Les choses profondes le Saint-Nom ne les efface pas.

Revenez au centre.

Les choses se détendent et vous retrouvez le goût de l'innocence,

le goût de son Amour* .

Vous êtes de nouveau à l'abri des doutes, des questions et de la souffrance.

 

 

Quand vous êtes dans le Saint-Nom

vous êtes sûr d'être là où vous devez être.

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

 

D'autres techniques sur ce thème:

-Un deux trois méditez

-Sortir et revenir sans cesse

-La constance

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #détachement, #confusion, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0