Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand vous êtes disciple du yoga-originel vous pouvez choisir entre la paix et la confusion. Ce n'est pas la paix qui vous envahira, chassant votre confusion: c'est à vous de le faire. D'avoir une cuillère ne fera pas monter seule la soupe à votre bouche.

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

Vous portez la solution et la réponse

à vos questions existentielles en vous.

Elle ne peut être nulle part plus proche

et il serait bête de la chercher ailleurs.

Un guide* spirituel devrait toujours

vous renvoyer vers l'intérieur...

si c'est pour vous proposer une théorie

vous n'avez pas besoin de lui.

Des théories il y en a déjà plein.

 

 

"Le guide a un Dharma celui de te guider "

[Bhaktimàrga 3-1-2]

 

 

Je sais qu'il peut-être difficile de concevoir qu'en fermant simplement les yeux

et en pratiquant les bonnes techniques on peut avoir la réponse.

C'est difficile à concevoir tant qu'on ne l'a pas fait !

 

 

''Tout bon arbre porte de bons fruits... ''

Matthieu 7:17.

 

 

Pas besoin d'être intelligent

 

 

Il y a quand même ce lourdaud intérieur de faux-ego* qui vient

et dit qu'il n'y a pas de raison que ce soit si simple, qu'il faut encore y réfléchir.

Pourquoi ça serait si simple, pourquoi ça serait là et pas ailleurs ?

En fait il suffit de le faire et on a la réponse.

 

En théorie jamais on n'a de réponse, les théories ne servent à rien.

Il n'est pas utile d'être intelligent, en spiritualité*, même si ça ne nuit pas.

Vous pouvez être curieux, curieuse mais ça n'a pas de réel impact

sur la profondeur, la qualité de votre relation à Dieu

à cette profondeur de Conscience où la rencontre est possible.

 

 

Les arguments sont vains

 

 

Cette densité de Conscience, cette identification à l'âme

ne procède pas de l'intellect, ni des connaissances théoriques.

De la même manière qu'on ne peut pas convaincre les gens avec des mots,

on ne peut pas s'adresser à quelqu'un, passer des heures à lui parler

pour le convaincre que la Vérité* est en lui ...ça ne sert à rien.

 

Donc avoir des arguments afin d'être capable de discuter avec un hindouiste,

un juif, un chrétien, un sikh, un musulman n'est pas forcément la bonne démarche.

Les chercheurs* s'intéressent à trouver une solution

et ils cherchent tant qu'ils n'ont pas trouvé ce qui ressemble à ce qu'ils croient.

Ils ne cherchent pas de réponse mais la confirmation de ce qu'ils croient.

 

 

D'autres ne cherchent pas de réponse mais des connaissances*

et les connaissances ce n'est pas la Connaissance*.

Le vrai jnana-yoga n'est pas le yoga* des connaissances,

ce n'est pas le yoga des théories, le yoga des exégètes des Védas,

c'est le yoga de la Connaissance intime de Dieu, de Sa Grâce*.

 

 

"Les ténèbres l'ignorance la souffrance disparaissent

Où brille la Lumière de la Connaissance"

[Bhaktimàrga 1-1-32]

 

 

Aller en soi

 

 

La solution elle est là, à l'intérieur, elle est vraiment en vous,

c'est aussi simple que ça. Alors bien sûr il faut la méthode pour aller y voir,

il faut la Grâce, il faut être introduit, initié pour le faire et même là,

ça ne se fait pas tout seul. La Révélation* du yoga-originel

ne remplace pas la volonté, la démarche délibérée d'aller à l'intérieur.

 

Personne ne peut le faire pour vous, aucun maître spirituel,

aucune connaissance théorique ne peut vous faire aller à l'intérieur.

Vous avez le choix de méditer ou de vous disperser dans la confusion,

dans les théories, les concepts, les atermoiements, les tergiversations

et autres fruits du mental qui vous tirent,

vous maintiennent à la surface des choses, dans la dualité et la confusion.

 

 

Vous avez la Vérité à l'intérieur,

c'est là qu'il vous faut aller la chercher et de la bonne façon.

On dit :

 

 

"Heureux les pauvres en esprit car le Royaume des cieux est à eux"

[Matthieu 5: 3] ''

 

 

Heureux les enfants.

Revenez au Royaume comme des enfants

 

 

''Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu

Comme un petit enfant n'y entrera point. ''

[Luc 18:17].

 

 

C'est sûr, un enfant croit. Il croit en tellement de choses, en la petite souris,

au père Noël, en Peter-Pan. On lui raconte une histoire, le soir pour l'endormir,

il y croit. Il ferme les yeux et il vole comme Peter-Pan vers l’île aux enfants.

Alors qu'un adulte sait très bien que cette ile n'existe pas.

 

 

"Que l’homme âgé interroge un enfant sur la Vie et il vivra.

Beaucoup des derniers seront les premiers à voir L’Unique"

[Bhaktimàrga 2-7-8]

 

 

Parfois on préfère la souffrance

 

 

La solution est à l'intérieur et vous portez cette solution tout le temps.

Mais il se peut, parfois, qu'initié, connaissant les quatre techniques de la voie

et capable d'observer l'Agya* vous ayez du mal à trouver la Paix* tout de suite,

parce que votre esprit est encore plein de révolte, de cris et de rage !

 

 

Quand on touche au but, parfois, ça fait mal à quelqu'un

qui n'a pas envie d'être dans la Vérité,

qui n'a pas du tout envie de cesser de souffrir.

Parfois on a bâti son identité sur la souffrance*

et on a l'impression que de l'abandonner

serait de s'abandonner soi-même.

Des fois on pense qu'on ne mérite pas de ne plus souffrir.

 

 

Un bain où se dissout la peine

 

 

Vous avez la Paix à l'intérieur, la réponse à toutes les questions,

non pas par des mots, non pas par des phrases, non pas comme un manuel

de solutions que vous pourriez ouvrir à chaque Méditation*

et qui vous donnerait les réponses à vos questions, ce n'est pas Google,

la Méditation, c'est simplement un bain dans lequel se dissout la confusion,

l'adversité, la dualité*, la peine. C'est un bain de calme,

de sérénité, c'est Satçitananda.

 

Ça peut être plus phénoménal, ça peut être plus transcendantal,

transporter plus que cette simple Paix, mais c'est d'abord ça :

connaître cet espace à l'intérieur où il n'y a plus de concepts,

de désirs, plus d'avis sur rien, sur soi même. Simplement fermez les yeux

et méditez...juste faire le vide et quand il y a le vide il y a quelque chose

qui se passe: vous n'avez plus de questions. Ce n'est pas la peine

d'avoir de réponse puisque vous n'avez plus de questions !

 

 

"Saint-Nom Verbe Satnam qu'importe,

Il prend la Conscience qui s'offre et lui donne la Paix"

[Bhaktimàrga 1-1-28]

 

 

Vous avez le droit de pleurer

 

 

Quand les choses sont claires, vous n'avez plus de questions.

Il s'agit juste d'accepter d'être heureux, heureuse, d'accepter qu'il n'y ait plus rien

à chercher. Après il y a tellement de choses à faire. Une pratiquante de la voie

me parlait hier de choses qui resurgissaient de son passé

et la faisaient pleurer de chagrin. Je lui ai répondu qu'elle avait bien le droit

de pleurer et qu'il faut aller au bout de ses larmes pour se vider.

Quand on pleure on se vide de sa peine. Laissez se vider vos larmes.

 

 

Vous avez le droit d'avoir de la peine.

vous n'êtes pas fait que de l'âme*,

vous avez un cerveau aussi

et dans le cerveau il y a des petites cases

où il y a des souvenirs et que voulez-vous...

ils ne sont pas tous bons les souvenirs.

C'est bien de les purger, de percer l’abcès.

C'est bien de pleurer,

 

 

mais il n'est pas bon de rester trop longtemps loin de la Paix intérieure,

vous n'avez rien à y gagner, en tout cas pas la Paix.

Quand on se tient loin de la Paix on ne gagne pas la Paix,

on gagne le contraire de la Paix, qui n'est pas la guerre

mais le fait d'être tourmenté, dans la peine, dans la dualité.

 

 

Yoga signifie ''union''

et il signifiait ''liberté'' à une époque lointaine

 

 

Plus que Paix, il s'agit de l'unité, de l'union. Lorsque vous êtes dans l'unité

vous n'êtes pas dans la dualité. Quand vous vous regardez faire,

vous êtes dans la dualité. C'est tellement mieux de se mettre dans l'unité,

dans le yoga. Méditez, soyez au milieu de vous, pour être dans l'unité,

pour ne pas être quelqu'un qui médite mais pour être la Méditation.

C'est le non-agir* : vous laissez la Méditation agir. C'est une libération.

 

Avoir envie de le faire

 

Si vous êtes dans une démarche spirituelle sincère,

tant que l'envie, le besoin d'unité ne sera pas plus fort que les autres envies

vous aurez des soucis. Vous avez le droit de faire ce que vous voulez, bien sûr !

Mais certains choses ne facilitent pas la pratique.

 

Quand vous débutez sur cette voie en ayant soif, il est bon d'accorder

un peu d'importance à l'Observance* de l'Agya. Vous attendez de la voie

qu'elle vous apporte ce que vous en espériez, aspirant*,

alors acceptez de lui faire de la place, d'y passer un peu de temps !

Avoir un bon siège pour méditer, un endroit convenable,

quand on le peut, est une bonne démarche.

A l'impossible nul n'est tenu, bien sûr. Par exemple peut-être qu'un vieux meuble,

pas vraiment utile, pourrait-être donné

et remplacé par un zafu et zafuton, un spot de Méditation.

 

Il est essentiel, pour approfondir votre pratique,

que la Méditation devienne importante, car si vous ne lui accordez pas

une certaine importance, vous n'irez pas très profond !

On est payé en retour de ce que l'on donne. Plus vous découvrez les vertus

de l'unité et moins vous aurez envie d'en sortir. Il faut que la phase d'aspirant

et la Révélation vous aient donné un élan suffisant

pour expérimenter les bienfaits de la Grâce.

 

 

"Quand un chercheur trouve il est bouleversé par la Grâce"

[Bhaktimàrga 1-3-22]

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

Autres Satsang sur ce thème:

-Que faire de sa vie ?

-La Conscience et l'inconscience

-Yoga et dualité

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #paix, #confusion, #centre, #conscience, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0