Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour aller profond en Conscience c'est le contraire que pour la plongée sous-marine: il est bon de s'alléger. Allégez-vous de vos concepts, de vos croyances, de l'idée que vous avez sur vous, alors vous pourrez plonger profond.

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

 

Accepter

 

 

Il y a beaucoup de niveaux de Conscience*...

ces niveaux donnent à chaque fois une perception différente.

Il n'y a pas de niveau meilleur que d'autres, ce n'est pas un concours.

Chacun a le sien à un moment donné.

Pour le pratiquant de la voie,

le niveau dépendra de son implication dans l'Observance* de l'Agya*.

 

Plus vous vous investissez dans la pratique

et plus l'acuité de la Conscience est grande.

Chacun s'investira en fonction de sa motivation et de sa compréhension.

On ne peut forcer sa compréhension,

alors lâchez-prise, acceptez ce qui vous est donné et continuez.

 

 

"Il y a de l’eau sous le désert, si tu persistes à creuser tu la trouveras.

Encore faut-il accepter d'avoir soif et de boire "

[Bhaktimàrga 2-5-18]

 

 

Personne ne peut savoir ce que vit l'autre,

c'est intime et inhérent à l'être profond, invisible.

Quelque soit votre implication, acceptez d'être où vous êtes et continuez...

c'est mieux que d'être pieds et poings liés, livré à un mental* hors de contrôle !

c'est mieux que de se laisser emporter par ses sentiments.

 

 

Je vois tant de gens qui se mettent en colère

pour toutes sortes de raisons qui ne les concernent pas directement;

ils ont toujours une colère en réserve:

les hommes politiques, la fourrure,

l'élevage des cochons, les additifs etc.

Ils se mettent en colère et vouent aux gémonies les méchants,

leur souhaitant de mourir.

 

 

En attendant qui souffre ? Ceux qui s'habillent de fourrure ?

les dirigeants de Monsanto ? Les illuminati ?

Les pilotes qui épandent les chemtrails ? Non, ceux qui souffrent,

empoisonnés par leur propre colère, sont ceux qui sont en colère.

Leur colère fait tant de bruit

qu'ils n'entendent pas la Musique* de la Paix* intérieure.

 

Si votre but est de combattre l'injustice, le cynisme,

alors continuez mais si vous avez soif de Paix intérieure,

de Conscience spirituelle, de relation intime avec la force de vie

qui fait que vous êtes vivant, alors quittez cette vaine colère

qui vous laisse dans la peine.

 

Bien sûr qu'il y a plusieurs degrés de profondeur;

c'est comme quand on plonge dans l'océan.

Certains restent juste sous la surface, d'autres plongent plus bas,

d'autres encore ont un scaphandre autonome

et vont beaucoup plus profond et plus on s'enfonce profond,

plus l'expérience de l'océan s'approfondit.

 

 

S'alléger

 

 

Pour la plongée intérieure c'est le contraire de la plongée sous-marine:

il est nécessaire de s’alléger pour aller profond, s’alléger de vos croyances,

de vos connaissances*, de vos attachements* et du plus fort de tous,

l'attachement à vous-même.

C'est le plus dur à lâcher.

Seulement les premie* poursuivent cette quête.

 

 

Quelques pistes de ce qu'il vous est possible de lâcher:

le passé, pardonner en commençant par vous-même,

et ne tenez pas à ce que vous croyez savoir.

Quand c'est possible, ne pas vous focaliser sur votre souffrance.

Tout le monde souffre, tout le monde a souffert.

Déjà que la souffrance ce n'est pas agréable,

mais souffrir parce que l'on a souffert, c'est de la souffrance au carré !

 

 

Faites ce que vous pouvez avec ce que vous êtes maintenant.

Il n'est pas nécessaire d'être arrivé pour partir.

Vous qui avez reçu la Révélation* des quatre techniques,

que vous soyez Marcheur*, Chela* ou premie* qu'importe;

l'Agya* peut être observé même si vous êtes plein d'attachements,

de doutes, de souffrances.

N'attendez pas d'aller mieux pour le faire.

 

Il n'est pas possible de prendre les choses à l'envers:

ce n'est pas en vous disant: ''dorénavant je ne m’intéresse plus à moi '' que ça ira.

C'est en vous intéressant à Lui que vous vous désintéresserez de l'image de vous.

Juste pratiquez chaque jour, le temps, la constance feront leur œuvre.

Un jour vous vous retournerez un instant,

vous verrez tout le chemin parcouru et vous serez étonné.

 

L'ego-spirituel* est le faux-ego* avec les habits du mystique.

Il reste un enfant capricieux qui veut tout, tout de suite.

L'insatisfaction est ce qui le caractérise.

Écouterez-vous cette insatisfaction ?

Non, j'espère que non.

Soyez constant, simple, humble, assoiffé et vous irez profond en vous.

 

 

"Les désirs sont des enfants malins et capricieux qui te tiennent loin de chez toi "

[Bhaktimàrga 1-4-24]

 

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

 

Autres Satsang sur ce thème:

 

-Heureux les simples d'esprit

-Il nous manque d'être simple

-La force de s'effacer

 

avec un smartphone, ou certaines tablettes, le blog est moins confortable

Si vous le pouvez, visitez-le à partir d'un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #confusion, #soif, #observance, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :