Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La notion de bien et de mal est difficile à concevoir pour beaucoup de gens : il y en a qui ''plient-la-carte'' pour que ça coïncide ! Il n'est pas inutile de vous faire une piqûre de rappel. Voici donc le bien et le mal selon les enseignements de La Voie.

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

Il y a opposition apparente entre le blanc et le noir, la lumière et les ténèbres, le bien et le mal. Cette dichotomie peut apparaître simpliste, réductrice et pourtant ces oppositions existent, mais plus que des oppositions ce sont des complémentarités. Mani, fondateur du manichéisme, soutenait qu'il y avait une lutte entre la lumière et les ténèbres. « Les ténèbres, l'ignorance, la souffrance disparaissent où brille la lumière de la connaissance » (Bhaktimàrga 1-1-32)

 

 

« Renoncez aux vaines études et vous serez en paix. Combien est petite la différence entre un oui empressé et un oui insincère ! Mais combien est grande la différence entre le bien et le mal ! » (Tao-Te-King extrait du chapitre 20, livre premier). En philosophie, il y a des nuances intermédiaires entre le bien et le mal, le blanc et le noir : il y a toute la palette des gris. La vérité n'obéit pas obligatoirement aux lois de la philosophie. Pourtant, la pénombre existe. L'être humain est souvent dans la pénombre. Qu'est-ce que cette pénombre ? C'est l'état de confusion où il est quand sa conscience manque de profondeur, d’acuité.

 

 

Les ténèbres, le mal est la dualité et sa confusion génératrice des maux par l'homme causés. Le bien, c'est l'unité, l'harmonie, la conscience et la paix. Voilà, en résumé, ce qu'est le manichéisme. La Voie, en ce sens, est manichéenne. Mani était un maître éveillé qui possédait une éducation chrétienne et avait aussi reçu des influences du gréco-bouddhisme.

 

 

 

Le charme du vain

 

 

 

Le mal est le plus évident, c'est pour ça qu'il attire tant. Pour vous donner un exemple familier : ce sont les aliments les moins bons pour la santé qui attirent le plus, le sucre, le sel et le gras. Les carottes, les navets, les poireaux ne font se lever que très peu de monde la nuit pour grignoter. La musique intérieure, que vous pouvez entendre ayant reçu la Révélation de la technique de méditation appropriée, est si douce, si harmonieuse, si apaisante ! Mais certains tenants de l'ésotérisme, s'ils l'entendaient, n'en voudraient pas comme « musique des sphères », concevant qu'elle ne peut être que grandiose. Les carillons sonnant dans le vent, comme un jour de fête en montagne, ne les émouvraient pas. « Des carillons sonnent et personne n'en joue, leur musique donne à l'âme l'amour qu'elle réclame » (Bhaktimàrga 1-1-41)

 

 

C'est comme la lumière que vous pouvez voir ayant reçu la Révélation de la technique appropriée, elle est moins phénoménale que celle du soleil. Pourtant, elle vous éclaire et vous donne la compréhension. La lumière-intérieure est un peu comme celle du bout du tunnel. Vous ne voyez qu'un point blanc. Ce point blanc, sur l'écran obscur du tunnel sans lumière, c'est déjà la promesse de la sortie à venir ! Plus vous vous rapprochez et plus la lumière grandit jusqu'à prendre tout l'espace. Dans le nirvikalpa-samadhi il n'y a que cette lumière.

 

 

Enfant, un prêtre m'a dit que le chemin de l'enfer était droit et confortable tandis que celui du Royaume était difficile, étroit, montant toujours et bordé de ronces. Il y a en nous un marcheur qui préfère les chemins droits et confortables.

 

 

 

Le bien et le mal

 

 

 

Il y a le bien et il y a le mal, c'est un fait et le mal n'aime pas le bien. Le mal, même bien habillé, n'est pas le bien. Les ténèbres n'aiment pas la lumière. Tous les gens qui sont dans les ténèbres ne sont pas des méchants ! Il y a beaucoup de ''malgré-eux'' ! Vous avez du mal à être simple. Certains, qui ont reçue la Révélation de La Voie, continuent à se compliquer la vie, à se fixer des objectifs pour avoir des raisons d'insatisfaction. Même quand on se morigène pour ne pas avoir atteint le but qu'on s'était fixé, on perd son temps : pendant qu'on se culpabilise on ne pratique pas.

 

 

 

Prenez du plaisir

 

 

 

Prenez du plaisir en méditant et si vous n'en prenez pas, essayez encore, et si vous n'en prenez toujours pas, allez vous coucher. Vous recommencerez demain. Le faux-ego veut vous perdre : il vous pousse vers l'exceptionnel, l'admirable, le transcendant et vous empêche de profiter de la vie simple et de la vraie joie qu'il y a dans l'Observance.

 

 

Il vous fait passer à côté du trésor de l'instant, essayant de vous convaincre que ça ne peut pas être ça, que c'est trop timide, indigne de Dieu ! Vous avez une chapelle, il tente de vous obliger à bâtir une cathédrale ! Jamais content le faux-ego devenu ego-spirituel, en spiritualité comme en tout. Vous avez trouvé, il vous force à chercher encore.

 

 

Souvent vous êtes dans la béatitude sans vous en rendre compte. Vous vous attendez à quoi, en méditant ? Que des branchies vous poussent ? Que vous grandissiez et deveniez vert ? Que vous grimpiez contre les façades des tours à l'aide d'une soie ? Qu'attendez-vous ? N'attendez plus, soyez heureux dans l'instant.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #bien, #mal, #lavoie, #bonheur, #hansyoganand, #spiritualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :